Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Question écrite n° 04795 de Monsieur le Sénateur Yves DETRAIGNE relative à l’absence de règlement de la situation des anciens supplétifs de statut civil de droit commun

, par  Serge AMORICH , popularité : 1%

Question écrite n° 04795 de Monsieur le Sénateur Yves DETRAIGNE (Marne – Union Centriste) publiée dans le JO Sénat du 19/01/2023 - page 277

Monsieur Yves DETRAIGNE souhaite appeler l’attention de Mme la secrétaire d’État auprès du ministre des armées, chargée des anciens combattants et de la mémoire sur l’absence de règlement de la situation des anciens supplétifs de statut civil de droit commun.
Lors de l’examen au Sénat du projet de loi de finances pour 2023, deux amendements identiques visant à transférer 92 920 € du programme « Indemnisation des victimes des persécutions antisémites et des actes de barbarie pendant la seconde guerre mondiale » vers le programme « Reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant, mémoire et liens avec la Nation » afin de régler définitivement la situation des membres rapatriés de nos forces supplétives de droit commun avaient été adoptés. Cette somme, insignifiante pour le budget de l’État, aurait permis de verser aux vingt-deux personnes concernées une allocation de reconnaissance d’un montant individuel de 4 195 €.
Malgré le vote favorable du Sénat, le passage en seconde lecture du projet de loi de finances pour 2023 à l’Assemblée nationale a permis au Gouvernement de neutraliser le vote du Sénat et de revenir au texte initial du projet de loi de finances pour 2023.
Considérant que ce versement aurait pour unique objet d’assurer une compensation financière à ces 22 personnes encore en vie qui ont été victimes d’un dysfonctionnement de la part d’un service de l’État, il lui demande de réparer l’erreur de l’administration de ne pas avoir traité correctement les demandes d’allocation de reconnaissance déposées entre le 5 février 2011 et le 19 décembre 2013 afin d’apporter une solution définitive à ce dossier.

Je tiens à remercier Monsieur le Sénateur d’avoir posé cette question écrite très importante pour la communauté rapatriée.

Serge AMORICH
Délégué national de la Fédération Nationale des Rapatriés (F N R) pour les questions de retraite

Navigation



TWITTER semble avoir bloqué certaines diffusions, il n'y aucun tweet pour l'instant.