Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Notre président est fou, ou alors, c’est bien imité.

, par  NEMO , popularité : 2%
NJ-Ile de France

Ce n’est plus du « en même temps », que nous fait Macron, c’est un dédoublement de la personnalité… C’est grave, docteur ?

JPEG - 170.6 ko

On s’en doutait, mais ça m’a sauté aux yeux à la lecture de l’entretien donné au Figaro par notre grand timonier. A la question révérencieuse d’un journaliste aplati, « pourquoi n’avez-vous pas réagi plus vite aux émeutes ? », Jupiter de répondre, (je ne fais pas du verbatim mais j’essaie de retranscrire pour vous sa pensée complexe) : « je suis conscient que ma parole et mes décisions ont une portée considérable, qui engage non seulement la France, mais tout l’Univers. Vous comprendrez que je prenne mon temps pour analyser la situation dans tous ses aspects, y compris ceux qui échappent au commun des mortels que vous êtes tous, sauf moi. Aussi jamais, au grand jamais, on ne me fera agir sous le coup de l’émotion ! Je suis votre chef suprême, et vous n’êtes rien, ne l’oubliez jamais. » Voilà exactement ce qu’il n’a pas dit comme cela, mais qu’il a dit autrement.

Ouais, mais à peine avait-on appris la mort du petit ange Nahel, et à la seule vue d’une vidéo forcément partielle, le meilleur président dont la France reconnaissante se soit dotée, condamnait à la mort sociale le pauvre flic auteur du coup de feu malencontreux d’un « inexplicable et inexcusable ». Ce serait la première fois qu’il nous ferait le coup, bon, on pourrait glisser. Mais le problème, avec Macron, c’est sa capacité invraisemblable à affirmer un jour le contraire de ce qu’il assénait la veille, tout en niant, contre l’évidence d’enregistrements irréfutables, avoir dit ce qu’il avait dit. On a assez parlé de ses propos en 2019 sur les retraites, de la France ayant commis des crimes contre l’humanité en Algérie, je n’y reviendrai pas. Mais il y a quelques jours encore, il répondait avec un culot d’acier à un syndicaliste policier qu’il avait toujours soutenu la police (et ne s’était jamais permis un commentaire sur un policier, sic !) quand peu de temps auparavant il confirmait dans un entretien à « Têtu » (probablement son journal de chevet) que la police était raciste et tuait. Lui, qui a bradé nos plus beaux fleurons à ses maîtres américains, dont les campagnes ont été financées par les mêmes, n’avait pas hésité dans le débat entre les deux tours de la présidentielle à accuser une Marine le Pen tétanisée de se faire financer par les Russes.

Enfin, et c’était l’acmé de cet entretien surréaliste au Figaro, il concluait de sa profonde réflexion, toujours après avoir reconnu le contraire auparavant, que les émeutes n’avaient rien à voir avec l’immigration (il ajoutait « récente », ce qui est exact, comme quoi les cinglés ont leur logique, mais il se gardait bien d’ajouter que l’immigration « moins » récente était mouillée jusqu’au cou dans l’affaire), et qu’il s’agissait de répondre aux « difficultés » qui ont conduit d’autres petits anges à saccager ce que la République raciste et islamophobe s’était acharnée à construire pour eux... sans doute en déportant les dites "difficultés" dans les hameaux et campagnes afin que tous les Français en profitent.

Bon, je vais la faire courte pour cette fois, parce que j’ai trouvé dans une publication titrée « le manuel MSD » une définition des troubles de la personnalité, qui vous permettra de creuser la question.
« Les 10 troubles de la personnalité peuvent être classés en 3 groupes (A, B, et C). Dans chaque groupe, les différents types partagent certains traits de personnalité essentiels, mais chaque trouble a ses propres caractéristiques distinctives.
Les troubles du groupe A ont pour traits communs une apparence ou un comportement étranges ou excentriques. Il comprend les troubles de la personnalité suivants, avec leurs caractéristiques distinctives :
• Paranoïde : Méfiance et suspicion
• Schizoïde : Désintérêt pour les autres
• Schizotypique : Idées et comportements bizarres ou excentriques
Les troubles du groupe B ont pour traits communs une apparence ou un comportement excessifs, émotionnels, ou erratiques. Il comprend les troubles de la personnalité suivants, avec leurs caractéristiques distinctives :
• Antisociale : Irresponsabilité sociale, mépris des autres, tromperie et manipulation des autres à des fins personnelles
• Borderline : Vide intérieur, peur de l’abandon dans les relations, relations instables, difficultés à contrôler ses émotions et comportement impulsif
• Histrionique : Recherche d’attention et comportement excessif
• Narcissique : Besoin d’admiration, manque d’empathie et vision exagérée de sa valeur personnelle (mégalomanie)
Les troubles du groupe C ont pour traits communs l’anxiété ou la crainte. Il comprend les troubles de la personnalité suivants, avec leurs caractéristiques distinctives :
• Évitante : Éviter les relations personnelles par crainte d’être rejeté
• Dépendante : Soumission et dépendance (par besoin d’être pris en charge)
• Obsessionnelle compulsive : Perfectionnisme, rigidité, et obstination »