Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Never explain, never complain, never apologize, et merde pour la gauche morale !

, par  NEMO , popularité : 5%
NJ-Ile de France

Vous avez déjà entendu des hommes politiques ou des journalistes s’excuser d’être de Gauche, ou expliquer qu’ils ne sont pas, comme d’éventuels interlocuteurs de Droite pourraient les en accuser si on leur donnait la parole (ce qui n’arrive jamais), d’extrême-gauche, néostaliniens, néo-maoïstes, néo-polpotistes ou Trotskistes ?

JPEG - 65.9 ko

Alors au nom de quoi devrait-on s’excuser d’être de Droite, tenter d’expliquer, lorsqu’on nous traite de néo-fasciste, que ce n’est pas vrai, la preuve est qu’on a un ami noir et qu’on connait trois Algériens parfaitement intégrés, qu’on est contre la retraite à 64 ans, pour la solidarité nationale, que l’immigration, si on n’en veut plus, ce n’est pas par manque de cœur, mais parce que ça déborde, etc, etc ?

C’en est au point où même dans les médias réputés de droite, ou pire, d’extrême-droite, comme CNews (je rigole), on marche sur des œufs avec les invités politiquement incorrects. J’écoutais (plus que je ne regardais) l’Heure des Pros, mercredi matin, avec comme invité Florian Philippot. Philippot, on le sait, est à la pointe, si l’on peut dire, de la « résistance » à l’obligation de se vacciner contre le Covid et le Passe Sanitaire. L’horrible bonhomme coche aussi les cases de la contestation de la réforme des retraites, de la position Française et européenne dans la guerre Russo-Ukraino-Américaine, du Frexit et sans doute aussi du réchauffement climatique et du wokisme. La totale. Ses convictions sont ce qu’elles sont, et elles sont en plus argumentées, ce qui ne gâte rien. Hé bien pourquoi Pascal Praud, pourtant considéré par la bien-pensance (c’est-à-dire la Gauche) comme plutôt très « à droite », pour ne pas dire à droite d’Hitler, s’est-il cru obligé de préciser que le fait de donner la parole au Président des Patriotes ne signifiait pas qu’il en épousait tous les thèmes ? Pourquoi précise-t-il cela avec Philippot, mais aussi avec la « complotiste » Alexandra Henrion-Claude, qui n’est après tout que spécialiste mondiale de l’ARN, découvreuse des micro-ARN, excusez du peu. Même punition, même motif avec Didier Raoult ou Christian Perronne, les fameux charlatans pour lesquels les virus n’ont (presque) plus de secret. Pourquoi cette précision est-elle exclusivement réservée aux représentants dits complotistes, donc de la droite qualifiée d’extrême par la Gauche ? J’ai pris en exemple Pascal Praud, qui reste un des rares présentateurs du PAF à oser malgré tout faire entendre des voix divergentes. J’aurais pu aussi citer André Bercoff, ou Mathieu Bock-Côté, même courage mais mêmes pudeurs obligées (sans doute pour ne pas nuire au média qui les emploie). Ou encore, euh… personne d’autre… Sinon, un cran au-dessus, la seule journaliste qui assume pleinement, ne s’excuse pas, n’explique pas pourquoi elle ne serait pas ce que ses détracteurs, à défaut de lui arriver à la cheville, prétendent, j’ai nommé Charlotte d’Ornellas. Une femme avec des « cojones », ça nous change des pleutres de médias actuels.

Le fait est que la Gauche des riches et des escrocs a réussi une entourloupe inouïe, déclarer coupables les Français, souvent modestes, qui ont l’indécence d’aimer leur pays -parce que c’est leur seul bien, comme disait Jaurès-, qui veulent le préserver et le défendre contre les agressions que nous subissons tous les jours. Les « bons Français » d’aujourd’hui seraient les mêmes que ceux qui accueillaient à bras ouverts la Wehrmacht en 40 (dont le parti aux prétendus 70.000 fusillés -en comptant très, très large), et les méchants, des xénophobes qui essayaient de l’empêcher de s’installer chez nous et à nos frais (les patriotes, dont les royalistes).

Français de Droite, arrêtez de vous excuser, arrêtez de tendre la joue gauche quand on vous frappe sur la joue droite, soyons fiers de ce que nous sommes, rendons coup pour coup, et merde pour le roi d’Angleterre qui nous a déclaré la guerre (chanson de corsaires).