Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Macron, le président des Affaires Etrangères.

, par  NEMO , popularité : 1%
NJ-Ile de France

Vous pensiez bêtement avoir élu le président de la France et des Français. Grossière erreur. Macron ne s’intéresse pas à vous, vous êtes trop petits, trop « béret baguette de pain ». Lui, son objectif, c’est le monde, du moins pour l’instant. Ensuite, ce sera la galaxie, l’univers, et les univers parallèles si on en découvre. Jusqu’à remplacer Dieu ?

JPEG - 29.9 ko

Je n’ai pas suivi l’intervention de l’Emmanuel sur France 2, c’est au-delà de ce que je peux supporter, mais j’en ai visionné deux extraits. Le premier, sur la grève des raffineries chez Total, qui met sur la paille d’abord les Français les plus humbles, mais qui s’en soucie dans les « hautes » sphères ? Le second sur les initiatives de notre Président bien aimé, par on se demande qui, dans les guerres et conflits qui secouent notre continent.

C’est bien simple, et je résume : si les Français n’ont plus de carburant pour faire roules leurs véhicules, il s’en lave les mains (à l’eau à peine tiède, pour ne pas trop impacter son empreinte carbone), que les patrons se démerdent avec les grévistes, point final. Mais pour le match Ukraine-Russie, il est au premier rang des supporters du premier, prêt à jeter en catimini une canette de bière sur la tête du second – les canons César, par exemple, sans avoir demandé aux Français s’ils étaient d’accord, et d’ailleurs il s’en tape, de leur avis -. Pour la révolte des femmes Iraniennes, il est de tout cœur avec elles (et ce en dépit des mœurs qu’on lui prête), déclaration qui va sans nul doute faire exploser le régime des Mollahs, et conduire l’Iran vers la lumière d’une démocratie woke, LGBTQI+, GAFAM et Coca-Cola, dans laquelle les personnes du genre féminin porteront encore le voile, mais de plein gré, pas forcées, et ça change tout. Quant à l’agression de l’Arménie par l’Azerbaïdjan, notre chef des armées et premier diplomate d’Europe mène, de nuit, il l’a bien précisé, c’est encore plus dramatique et prouve qu’il est bien président 24 heures sur 24, une négociation délicate avec les présidents des deux États, lesquels ont accepté de respecter leurs frontières respectives (je rigole) et une mission d’experts pour mettre fin au conflit, en respectant les intérêts des deux parties. Alors, surtout, surtout, qu’on ne vienne pas l’enquiquiner avec des questions perfides, inappropriées et accessoires telles que « pourquoi, alors que l’Azerbaïdjan est clairement l’agresseur, l’Europe a-t-elle passé des accords d’achat de gaz… et ne réserve pas à ce gentil pays où les droits de l’homme sont scrupuleusement respectés le même traitement qu’à la Russie ? »

Je n’en ai pas écouté plus, je ne sais donc pas s’il a commenté son voyage en Algérie, mais ce que je sais, c’est que ce fut une grande réussite, ainsi d’ailleurs que le déplacement en grande pompe à Alger de la moitié du gouvernement quelques jours après, une grande réussite donc… pour les Algériens, lesquels se sont encore une fois foutu de notre gueule (excusez la trivialité du terme, mais je suis vraiment en colère) à travers les deux plus éminents représentants de la France, le président et le premier ministre. Macron, dans ses bains de foule triomphaux auprès des masses populaires, accueilli aux cris enthousiastes d’ « enc…. » - eux aussi semblent au courant-, a obtenu après un bras de fer avec le président Algérien que de nouveaux visas soient accordés à des jeunes « étudiants », lesquels, plutôt que de tenir les murs en Algérie, viendront les tenir en France, certains dans des prisons dont les murs risqueraient sans eux de s’écrouler, en échange de diverses allocations et avantages. Sachant aussi combien nos partenaires européens avaient plus besoin de gaz que nous, il a royalement décliné l’offre généreuse de son homologue de nous en fournir (MDR).

On a déjà eu de drôles de cocos pour présider notre pays, mais comparables à Macron, non, franchement, je ne vois pas.