Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Tout va très bien, madame la marquise !

, par  NEMO , popularité : 9%
NJ-Ile de France

Nuit calme à la Saint-Sylvestre, 10% de voitures brûlées en moins, seulement 40 policiers et gendarmes blessés, on ne va quand même pas se plaindre !

JPEG - 9.3 ko

Est-ce qu’on se rend bien compte de l’entreprise de lobotisation dont nous, pauvres souchiens, sommes les victimes ? Nous en sommes arrivés à trouver à peu près tout normal. Les attentats, islamistes (a-t-il vraiment crié Allah Akbar ?) par des déséquilibrés qui n’ont pas pris leur médicament, normal ; les voitures qui brûlent dans les cités, normal ; les commissariats attaqués au mortier d’artifice, en attendant les kalachnikov, normal ; les grand-mères violées par des « réfugiés » fuyant la guerre (de quoi elles se plaignent, c’est une chance pour elles), normal ; les jeunes femmes qui ne peuvent plus sortir le soir sans être accompagnées par un garde du corps, normal ; les multi-récidivistes racisés laissés en liberté, pour réserver les places de prison aux seuls vrais criminels, les nazis et les fachos, normal ; les associations patriotes aux idées nauséabondes dissoutes, normal ; les réunions d’anciens militaires décorés jusqu’au nombril interdites, normal ; les manifestations islamo-gauchistes où l’on crache sa haine des Français autorisées, normal ; la vaccination et toutes les restrictions de liberté sous prétexte de Covid, normal ; les colleurs d’affiches en hommage à Thomas placés en garde à vue et perquisitionnés, normal ; les identitaires condamnés et dissous pour avoir alerté sur les franchissements illégaux de nos frontières, normal ; un passeur de migrants invité en grande pompe au festival de Cannes, normal ; un président de la République qui accorde un milliard d’euros à l’Afrique du Sud pour l’aider à développer des énergies alternatives, normal ; qui se lance dans un soutien suicidaire à une Ukraine corrompue jusqu’à la moelle sans demander l’avis des Français, normal ; une commission européenne, non élue, qui décide de notre avenir sans en avoir l’autorité, normal ; la suppression du délit de résidence irrégulière dans une France open bar, normal ; des étrangers affublés d’une ribambelle d’enfants qui bénéficient d’une priorité de logement, qui vivent d’allocations au détriment des Français et qui dégueulent leur haine de la France, normal ; des Algériens qui rentrent en France comme dans un moulin quand l’Algérie refuse un visa à de vieux Pieds-Noirs qui voudraient se recueillir sur la tombe de leurs pères, normal ; des professeurs égorgés parce qu’ils ont manqué de respect à la religion de paix et de tolérance, normal ; des parlementaires qui font semblant de s’écharper sur le vote d’une loi qui fait semblant de s’attaquer à une immigration mortifère, normal ; Noël vomi par des connards de soi-disant libre-penseurs, normal ; nos racines chrétiennes piétinées, la religion de Mahomet encensée, normal ; des hommes qui se veulent femmes, des femmes qui se disent hommes, des hurluberlus qui se sentent hérisson, renard ou pochette surprise et qui exigent qu’on les considère comme tels, normal ; des fêlés de la casserole qui sont persuadés qu’on va sauver la planète en se déplaçant en trottinette, normal… Et, pour mettre fin à une litanie qui pourrait durer le temps d’une neuvaine, l’AME, l’absurdité poussée à son acmé : pendant que les Français cotisent pour des soins de plus en plus aléatoires, et dont ils doivent payer un ticket modérateur de plus en plus important, des « migrants » en situation irrégulière (un comble) et qui pour une bonne part ne nous veulent pas du bien, bénéficient de soins entièrement gratuits, y compris des dialyses à 10.000 euros par mois, des soins dentaires et d’opticien qui ne nous sont quasiment pas remboursés,le traitement du décollement d’oreilles ou l’implantation d’anneau gastrique. Plus fort encore, tout étranger qui ne pourrait pas bénéficier des traitements requis par sa pathologie dans son propre pays peut demander à se faire soigner dans notre belle France, sans débourser un kopeck, normal.

Hé bien non, non et non ! Il n’y a plus rien de normal dans notre pauvre pays. Ce qui serait normal, c’est que les Français, les vrais, ceux qui, peu importe leur origine, aiment la France comme leur mère, sont prêts à donner leur sang pour elle, se révoltent, se débarrassent de toute la classe médiatico-politico-universitaire qui nous conduit au désastre, s’arment pour jeter à la mer nos envahisseurs. Ce qui serait normal, ce que je nous souhaite, à nous Français de cœur et pas seulement de papiers, c’est une année 2024 de combat, et que, quel que soit le prix à payer, on décide enfin de reprendre notre destin en mains.
Aux armes, citoyens, qu’un sang impur, etc… !