Avez-vous pris votre abonnement 2023 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

INFO 933 CHANGARNIER

, par  Jean Claude ROSSO , popularité : 6%
Localité du centre algérien située à10 km au Sud de Hammam-Righa.

Après la prise d’Alger en 1830, les Français se heurtent à la résistance de l’Emir Abd-El-Kader qui installe à Miliana un califat en 1835. Le traité de paix de Desmichels garantit à Abd-El-Kader de prendre possession de Miliana. Toutefois, une année après, et en raison de la reprise des hostilités entre l’Emir et les Français, le maréchal Valée, à la tête de dix mille hommes, s’ébranle vers Miliana, où il arrive le 8 juin 1840. Mais ils n’y trouveront qu’une ville fantomatique, vide de ses habitants qui, avant de la fuir vers les montagnes, y ont mis le feu. Puis assiégée par les troupes d’Abd-El-Kader, à la tête des tribus Maghzen, la garnison est décimée par la dysenterie et les fièvres (les eaux sont polluées et le paludisme règne dans le pays). Sur les 1 500 hommes qui étaient commandés par le colonel d’Illens, il y eut 700 morts et plus de 300 hospitalisés. Valée, prévenu par un légionnaire déguisé en Arabe, donne l’ordre au général Changarnier de leur porter secours. Sa colonne réussit à débloquer la ville, dont la garnison était à bout.

Dès lors, la colonisation progresse dans la vallée du Chélif. Malgré l’intérêt qu’avaient Alger et Oran à pouvoir librement communiquer par l’intérieur, la vallée du Chélif, de même que la vallée du Sahel, ne fut que tardivement et incomplètement occupée par la colonisation. Deux causes provoquèrent ce retard : -d’une part, l’insoumission de l’Ouarsenis et du Dahra ; -d’autre part, l’insalubrité de la vallée même ; étroit couloir étouffé par les deux masses montagneuses du Nord et du Sud. Miliana, point stratégique dominant la vallée, fut peuplée en 1840 (317 colons recensés en 1851), Affreville, en1848 ; Aïn-Sultan, en 1854 et Oued-Zeboudj en 1877 ;

Le centre de population d’Oued Zeboudj est créé par arrêté du 25 août 1877 (expropriation de terrains). Il prend le nom de Changarnier par décret du 11 mars 1889. Il est érigé en commune par arrêté du 4 décembre 1956 (avec une partie du douar Adelia), dans le département d’Orléansville.

Vous invite à découvrir l’Histoire de cette localité peuplée en 1954 de 1472 habitants dont 35 européens.

BONNE JOURNÉE À TOUS.
Jean-Claude ROSSO

Navigation



TWITTER semble avoir bloqué certaines diffusions, il n'y aucun tweet pour l'instant.