Avez-vous pris votre abonnement 2019 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

INFO 722 TENES

, par  Jean Claude ROSSO , popularité : 4%
La commune de TENES, capitale du DAHRA central, est une ville côtière de la mer Méditerranée, située au Nord de l’Algérie, à mi-distance d’ALGER (à environ 215 km à l’Est) et d’ORAN (à environ 230 km à l’Ouest).ORLEANSVILLE, chef lieu départemental situé au Sud, est distant de 53 km.

L’histoire de TENES a commencé il y a 3000 ans, avec les occupations successives des Phéniciens, des Berbères, des Romains, des Vandales, des Byzantins, des Arabes, des Turcs et des Français. En l’an 1302, les Andalous commencent la construction de TENES « EL HADHARA » (la ville civilisée) appelée plus tard « Vieux Ténès » par les français, et où se trouve la mosquée de Sidi MAIZA (considérée comme la 3e du pays et datant du début du 10ème siècle.

Le vieux TENES (TENEZ à l’époque), situé à un quart de lieue (1 km) au Sud du rivage, est habité par des indigènes. Cette bourgade, chétive et sale, fut cependant à une certaine époque du moyen-âge la capitale d’un petit royaume jusqu’à sa conquête et sa destruction par KHEIR-ED-DINE en 1518 : elle est entourée de remparts construits en larges pierres. Les Français, qui y pénétrèrent sans s’y installer le 27 décembre 1842, ont réparé sa mosquée, dont le minaret pointu se voit au loin ainsi que son caravansérail, et l’on doté d’une fontaine.

En 1841, après dix années d’hésitation, le gouvernement français se décide à poursuivre résolument la colonisation et charge le Maréchal BUGEAUD de mener cette entreprise à bonne fin. Le 22 décembre le colonel CHANGARNIER occupe TENES sans coup férir ; il devait y passer l’hiver. N’y trouvant que des abris insuffisants et aucune ressource pour sa cavalerie, il abandonne la place. Mais en 1843, le Maréchal BUGEAUD, arrêtant un plan de colonisation calqué sur ses objectifs de campagne, décide l’occupation de la plaine du CHELIF et la création du port de TENES, débouché naturel de cette plaine.

On construit immédiatement des baraques, des puits, des fortifications, des magasins pour l’armée, des fours ; on transporte des bois, on créé des jardins ; on fouille les ruines romaines dont on emploie les matériaux sans égards à leurs inscriptions et à leur premier usage, dit M. BERARD, ancien capitaine de corvette, puis colon à TENES : on transforme les vieilles citernes en caves, en magasins, en prison et la ville est créée.

TENES, ville d’origine antique, a été érigée en commune de plein exercice par décret du 17 juin 1854. Elle était également siège de Commune Mixte jusqu’en 1956.

Nous vous invitons à découvrir l’HISTOIRE de cette localité, grâce aux auteurs et aux sites précités, notamment celui http://www.tenes.info/, détaillée tout au long de cette monographie.

BONNE JOURNEE A TOUS
Jean-Claude ROSSO

Navigation