] ]
Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

LA NAGE

, par  Ali BouBou , popularité : 3%

Je me suis bien remis ce matin à la nage :
Trois mois au moins de vide duquel je surnage,
Et je ne m’astreignais à ne faire rien d’autre
Que de me complaire à faire le bon apôtre.

Quel plaisir enfin de fendre l’eau du lagon :
La clarté de ses fonds sans que crisse le gond,
La grande liberté enfin bien reconquise
Dont ne se fiche point madame la Marquise.

Et de cadence que je croyais oubliée,
J’ai franchi l’apathie que j’avais ralliée :
L’effort que je faisais me donnait le courage
De bannir enfin tout ce qui faisait barrage.

Il suffisait d’un rien pour se jeter à l’eau
Pour enfin éviter de se croire un salaud
La première poussée de l’un de mes deux bras
Sonnait déjà l’appel d’un abracadabra.

J’ai vaincu ce matin toute ma léthargie :
Il suffisait d’un rien, pas même de magie…
Il suffisait tout juste d’un petit plongeon
Et j’allais aussitôt retrouver mon drageon.

L’essentiel désormais est de persévérer :
Un coup d’épée dans l’eau m’a bien régénéré.
Je referai chaque jour le même chemin,
L’exercice fixé à chaque lendemain. (27/02/2019)

Navigation