Avez-vous pris votre abonnement 2020 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Imprévoyance, impéritie, incurie et incompétence.

, par  SYNTHESE NATIONALE , popularité : 7%

http://synthesenationale.hautetfort...

JPEG - 135 ko

Pieter Kerstens

Partout en Europe, mais particulièrement en France, les chefs d’Etat et de Gouvernement ne sont effectivement pas responsables de l’épidémie de Coronavirus qui provient bien de Chine.

Par contre, les stratégies et les différentes mesures adoptées par les ministres et les fonctionnaires pour combattre le Covid 19 démontrent à l’usage et après de longs mois leur incapacité à résoudre certains problèmes.

La gestion calamiteuse de cette crise sanitaire conduit aujourd’hui 6 ministres ou grands fonctionnaires devant la Haute Cour de Justice en France, sur plaintes de médecins, de malades ou d’associations diverses. On doit faire appel à son « devoir de mémoire » durant les heures les plus sombres du Printemps Connardo virus pour se souvenir des déclarations diverses et variées de ceux qui étaient aux manettes de l’Etat.

« La pandémie de Covid-19 est le pire fléau que connaisse l’Europe depuis un siècle »

,

avait déclaré le docteur Micron le jeudi 12 mars dernier. FAUX !

En 1968-1970, le virus H3N2 déclenche la « grippe de Hong-Kong » qui fait le tour du monde entre l’été 1968 et le printemps 1970. Il traverse d’abord l’Asie, puis fin 68 les Etats-Unis et déferle sur l’Europe fin 69. Bilan = 1,5 million de morts, dont 32.000 pour les seuls mois de décembre 1969 et janvier 1970 en France. Au 17 octobre 2020 nous en sommes à 32.600 en 8 mois, pour le Covid 19….

En 2009 et 2010, l’épidémie de grippe A du virus H1N1, provenant également de Chine, contamine environ 25 millions de cas confirmés et tue au moins de 280.000 personnes dans le monde et quelques milliers en France.

En fermant les commerces « non essentiels », les usines, les lieux sportifs, les cinémas, les restaurants ou les bars et en obligeant la population à se cloitrer à domicile, le gouvernement français et les autres Européens ont mis leur pays à genoux et instauré un chaos économique que chacun mettra des années à surmonter. Quand le docteur Micron répète à 6 reprises le 16 mars que

« la France est en guerre »

il aurait quand même dû connaitre l’état de son armée sanitaire et les moyens dont elle disposait. Pas de masques, pas de tests, pas assez de respirateurs artificiels et manque de lits en réanimation, car 35% ont été supprimé depuis 1990 face à une population en hausse de 20%.

Cette déclaration présidentielle est reprise par l’ensemble de la presse subventionnée et par le journaliste Etienne Henri dans « Economie Matin » du 25/03/2020 : « La guerre contre SRAS-Cov-2 risque fort de rejoindre la longue liste des guerres ingagnables comme celle contre la drogue, la pédophilie ou encore le terrorisme. » Quelle combativité !

Dès le mois de mars, j’avais attiré l’attention de mes lecteurs sur les effets néfastes des décisions prises par les incapables au Pouvoir qui par lâcheté ont rejeté leurs obligations sur le dos de leurs concitoyens en les culpabilisant et en les accusant de fautes inexistantes, pour maintenant leur imposer un couvre-feu imbécile, car chacun sait que le virus se lève à 21 heures et se couche à 6 heures, comme les « nuiteux ».

En matière d’économie, les miracles n’existent pas. Si l’Etat règle les factures, dans sa grande mansuétude, ce sont quand même les citoyens qui payent au bout du compte.

Voir en ligne : http://synthesenationale.hautetfort...

Navigation