Recommander La diplomatie française est prisonnière de l’hyper présidentialisme d’Emmanuel Macron

La diplomatie française est prisonnière de l’hyper présidentialisme d’Emmanuel MacronLire la suite de «La diplomatie française est prisonnière de l’hyper présidentialisme d’Emmanuel Macron»

, par Loriane Lafont-Grave

À l’heure où Stéphane Séjourné vient de succéder à Catherine Colonna au Quai d’Orsay, il ne paraît pas superflu d’esquisser un panorama de la situation de la France et de ses Outre-mer à l’international. Disons-le tout de go, la météo diplomatique n’est pas au beau fixe sur plusieurs fronts : celui, (...)