Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

BINATIONALITE FRANCO-ALGERIENNE

, par  popodoran , popularité : 6%
Cet article provient d'une source externe à NJ sans autorisation mais à titre d'information.

BINATIONALITE FRANCO-ALGERIENNE : S’INSPIRER DE LA REFLEXION ET DU TRAVAIL DE PIERRE DESCAVES, DEPUTE F.N.

Par Jean-Michel WEISSGERBER

Colmar, le 3 août 2022

Ils sont 89 députés du Rassemblement National, soit bien davantage que leurs prédécesseurs élus à la proportionnelle dans les années quatre-vingts. A ceux-ci s’imposaient alors des problématiques qui, depuis ont pris de l’ampleur : binationalité, immigration, islamisme, entre autres...

Parmi les députés F.N., Pierre DESCAVES, né en 1924 à KENCHELA, combattant Algérie Française, qui lutta avec ferveur sur les bancs de l’Assemblée. Je me réfère à sa question écrite posée le 26 janvier 1987, au Garde des sceaux, Ministre de la Justice de l’époque. L’ami Pierre s’offusquait alors de la désinvolture d’un individu, se présentant, dans l’édition du Monde du 9 décembre 1986, comme un « écrivain algérien de nationalité française » qui s’était « décidé pour quelque chose qui est loin d’être subjectivement résolu ».

Notre vaillant député pied-noir, aujourd’hui disparu avait taclé, à juste raison, un certain Nabil FARES (fils d’un assimilationniste d’abord, puis affairiste FLN, Abdheramane) décédé bien avant notre cher camarade, défenseur des patriotes et Français d’Algérie.

Pour être juste, disons que Nabil a mis de l’eau dans son vin infect, distillé dans la lettre susvisée, jusqu’à participer aux Invalides en 2004, à la cérémonie d’hommage aux HARKIS ! (J’y étais !).

Nos binationaux d’aujourd’hui, hommes et femmes, surenchérissent dans leur discours haineux pro-FLN, toute honte bue, au point de reléguer un site, passablement preneur dans le domaine, au rang d’enfant de chœur, Algérie Patriotique.

Avant c’étaient les FARES(IENS) ? Aujourd’hui, ce sont les FARIS(SIENS) !

En effet nos bis - qui sont bien pires - évitent même de se revendiquer comme Algériens de nationalité française, c’est une attribution qu’ils cachent soigneusement. Leur nationalité française à l’occasion ne leur est pas inutile, ne serait-ce que pour ester en justice contre leurs contradicteurs qu’ils accusent de tous les noms d’oiseaux (nostalgiques, racistes, islamophobes...).

Question à un de ces binationaux : « Avez-vous la nationalité française ? ». Réponse : « C’est du domaine privé ! »

A la femme « bi », pourfendeuse à tous crins du « trauma colonial », il m’a été répondu : « Cela ne vous regarde pas ! »

Camarades et amis du R.N. à l’Assemblée, disons : « Souquez ferme et n’épargnez pas ces drôles de compatriotes indignes et arrogants, qui s’ils persistent dans une voie sans issue pour tous, s’exposent à terme à une déchéance de la nationalité française et à une expulsion du territoire national ! ».

Jean-Michel WEISSGERBER

Transmis par Maurice Calmein

Retour aux articles JM. Weissgerber

Voir en ligne : http://popodoran.canalblog.com/arch...