Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

2014 Paris : Delanoë redoute "l’impopularité de l’exécutif"

, popularité : 4%
Cet article provient d'une source externe à NJ sans autorisation mais à titre d'information.

Selon Bertrand Delanoë, "une majorité de Parisiens souhaite la victoire" de la candidate socialiste à la mairie de Paris. "J’ai fait beaucoup de terrain ces temps-ci et j’ai la conviction, que je n’avais peut-être pas il y a six mois, qu’une majorité de Parisiens souhaite la victoire d’Anne Hidalgo, de son projet, de son équipe. En même temps, je ne sais pas si parmi cette majorité, il y aura assez de motivation, compte-tenu du climat national, pour aller prendre un bulletin les 23 et 30 mars", a déclaré Bertrand Delanoë sur LCI et Radio Classique.

"C’est vrai que la France est en crise et que la situation dont a hérité François Hollande est vraiment catastrophique du point de vue économique et des finances publiques. Il a donc fallu un effort de redressement qui est assez difficile à accepter par les citoyens. Et comme après il y a eu quelques maladresses, tout cela ne rend pas le gouvernement populaire maintenant. Il le sera sans doute dans quelques temps", a poursuivi le maire de Paris.



"Le risque, c’est l’impopularité de l’exécutif national. Je ne leur jette pas la pierre parce qu’ils ont une tâche immensément difficile à faire, ils le font avec courage et à mon avis pertinence mais il y a parfois des maladresses qui compliquent un peu et c’est une politique qui ne peut produire ses effets que dans plusieurs années. Mais il faut faire cet effort de redressement du pays", a insisté Bertrand Delanoë.

Anne Hidalgo, qui fut sa première adjointe pendant treize ans, "a pour elle la compétence et la crédibilité des projets" tandis que "son adversaire conservatrice (Nathalie Kosciusko-Morizet, ndlr) est plutôt dans la posture, la tactique", a estimé le maire de Paris depuis 2001.





Voir en ligne : http://rss.feedsportal.com/c/32898/...