Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Un président ne devrait pas dire ça…

, par  NEMO , popularité : 2%
NJ-Ile de France

Et un journaliste, ça devrait l’écrire ?

JPEG - 53 ko

Vous n’avez sûrement pas pu échapper aux deux pieds nickelés, les Filochard et Chroquignol du Monde, invités par tout le PAF pour la promotion d’« Un Président ne devrait pas dire ça »… qu’ils auraient tout aussi bien pu titrer « Des journalistes qui ont bénéficié pendant des années des « faveurs » (le mot n’est pas trop fort, même pris dans son sens littéral) d’un président ne devraient pas lui enfoncer un poignard dans le dos », mais le titre était sans doute un peu long.

Bon, autant vous l’avouer, je n’ai pas lu ce pavé, et je n’ai aucune intention de l’acheter, ne serait-ce que pour ne pas contribuer, même modestement, aux droits d’auteurs de ces deux zigotos. D’ailleurs, entre nous, je ne suis pas certain que le succès en librairie soit aussi assuré qu’on le prétend : l’annonce triomphale du nombre faramineux d’exemplaires vendus se fait toujours attendre, ce qui n’est pas bon signe. Aussi je ne porterai aucun jugement ni sur la moralité de ces deux journalistes, ni sur celle de notre Président, à qui toute la bienpensance aurait donné, jusqu’au jour fatal de cette publication, le bon dieu sans confession, si on ne le savait pas notoirement athée. Mais tout le ramdam autour de cet étalage sordide m’a inspiré deux réflexions, que je vous livre (libre de droits d’auteur).

La première est un aveu : j’avais mal jugé Hollande ! Je le voyais hypocrite, sans affect, petit, mesquin, cynique, ça, je confirme. Mais je le croyais aussi rusé et surtout très intelligent, et là, je fais mea culpa : pour penser qu’on peut faire confiance à des journalistes, il ne faut pas seulement être naïf, crédule et un peu simplet, il faut carrément concourir au titre d’idiot du village ! Que Président normal n’ait pas compris, après quarante ans de fréquentation assidue de cette espèce si particulière, qu’un journaliste vendrait père et mère, et mettrait s’il le faut sa petite sœur sur le trottoir, rien que pour un scoop, les bras m’en tombent. Davet et Lhomme sont des journalistes, au Monde qui plus est. Qu’ils aient eu table ouverte à l’Elysée, qu’ils aient bénéficié d’une protection rapprochée (on se demande bien pourquoi), avec voiture blindée et fonctionnaires de police, aux frais du contribuable, qu’il se soit créé un lien particulier avec Ribouldingue, n’a pas pesé un seul gramme sur la balance. Avec les confidences (on oserait presque « sur l’oreiller ») de Hollande, ils tenaient le scoop de leur vie, celui qui allait définitivement envoyer au tapis un Président de la République, rien que ça ! Leur nom gravé dans l’Histoire. La puissance et la gloire. Rien d’autre n’a compté pour eux. On en viendrait presque à plaindre Hollande si on ne détestait pas autant le bonhomme.

La seconde s’applique à toute la bienpensance, de gauche, cela va de soi, mais aussi de la pseudo droite Juppé-Bayrou-Kosciusco-Baroin and Co, qui a semblé découvrir avec effroi la face cachée du Président. La vérité, c’est que ce qui gêne vraiment nos belles personnes, ce n’est pas tant ce que Hollande est réellement, cela, elles le savaient depuis des décennies, mais qu’il ait dit tout haut ce qu’elles mêmes, sous couvert de générosité, d’égalité et de justice, pensent en privé de l’Islam, de l’immigration, des gens d’en bas, qu’il ait révélé au grand jour le mépris que les dirigeants de tout bord professent pour un peuple dont ils sont censés orienter le destin et améliorer la vie, alors que leur seul et unique objectif est de le tenir à l’écart pour maintenir (et accroître, c’est encore mieux) leurs privilèges.

Hollande, un vrai salaud ? Et les autres, non ?

Il y a une face « cachée » de Hollande que Davet et Lhomme n’ont apparemment pas explorée (pour ce que j’en sais, n’ayant, je le répète, pas lu le livre), c’est l’enfance de Hollande. Je crois, moi, que c’est là qu’il faut chercher la clé du personnage. Pour ceux que cela intéresse, reportez-vous à ma tribune du 5 février 2013, La fece cachée du Président Hollande. Pourquoi tant de haine ?. Je sais, le jeu de mots ne vole pas haut, mais vous saurez tout (et en prime, la tribune est accessible gratuitement pendant 8 jours).

Navigation