Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

La fece cachée du Président Hollande. Pourquoi tant de haine ?

, par  NEMO , popularité : 2%
NJ-Ile de France

Réédition de cet article ancien... de février 2013 !

Pour retrouver l’article appelant : Un président ne devrait pas dire ça…

Vous avez vu le commentaire du Président de tous les Français à l’annonce de l’abdication du Pape ? Bon, je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai été choqué de sa mine réjouie et de sa petite blague sur la France qui n’avait pas de candidat à proposer, mais quand même ! Il aurait été surpris par une caméra cachée, chez lui, au milieu d’une bande d’amis socialos bouffeurs de curés, que ce n’aurait déjà pas été d’une grande élégance, mais là, en pleine conférence de presse, face à des médias pour le moins complaisants, et avec, à ses côtés, un dénommé Goodluck Jonathan, un type certes parfaitement inconnu de la plupart des Français, mais quand même président du Nigéria, pays où les chrétiens ont tendance à servir de palets pour le tir aux pigeons, on ne peut pas dire qu’il ne l’a pas fait exprès.

[|__***__|]

Il faut donc bien une fois de plus se demander où nous mène notre Président. Certes, le socialisme s’est en partie construit sur le combat contre les institutions féodales, bourgeoises, capitalistes, et tutti quanti, dont l’Eglise catholique a été l’un des piliers. Il était donc logique que la "nouvelle religion socialiste" ait érigé la laïcité au rang de dogme. Mais dans le cas de notre François, Président des Français de gauche et des étrangers susceptibles de bien voter si on leur donne le droit de vote, il semblerait bien que la laïcité affichée soit l’arbre qui cache une forêt de christianophobie d’autant plus surprenante que les autres religions présentes en France bénéficient de sa part d’une sollicitude intangible. Oui, autant vous l’avouer, je crains que notre Président soit malade d’une haine phobique des Chrétiens, et j’ai voulu savoir pourquoi.

[|__***__|]

Je vous soumets mon enquête. Elle vaut ce qu’elle vaut, mais elle a au moins le mérite d’apporter un éclairage à un comportement qui semble de plus en plus « border line ».

François Hollande - plusieurs de mes tribunes l’ont déjà souligné-, est incontestablement une personnalité sombre, vindicative (qui confine parfois à la mesquinerie), et surtout, qui semble souffrir d’une taille modeste et d’une apparence assez quelconque. N’importe quel psy vous le confirmera : les complexes physiques (j’en sais quelque chose) portent à jalouser, voire à détester hommes ou femmes que la nature aurait avantagés, ce qui, dans le cas de notre Président, expliquerait au moins son combat impitoyable contre la nature et les inégalités qu’elle crée. Qu’on prenne Hollande au choix pour une « fraise des bois », un « culbuto », un « mou », un « fainéant » etc… n’a pu que le remplir d’une détermination froide d’être le meilleur. Et c’est cette ambition dévorante, qu’il cache sous une apparente bonhomie, qu’il a su transformer en arme mortelle pour ses concurrents : nombreux, vous le savez, sont ceux, au parti socialiste ou ailleurs qui, l’ayant sous estimé, se sont retrouvés au tapis pour le compte.

Une telle personnalité n’est pas sans conséquence politique, surtout lorsqu’on parvient à la plus haute charge de l’Etat. Ce qui pourrait expliquer l’apparent chaos de cette première année de règne, où toutes les promesses de « bonne gouvernance » faites par le candidat normal ont été jetées par-dessus les moulins, et en particulier cette promesse aussi culottée qu’impraticable d’être le président de la « réconciliation ». Hollande roule pour sa propre gloire et… sa réélection triomphale dans quatre ans. Le reste n’est que littérature, et de toutes façons il parait qu’il ne lit jamais autre chose que les journaux.

[|__***__|]

Une fois ce diagnostic posé, revenons à nos moutons : que vient faire la christianophobie dans le parcours présidentiel de François Hollande ?
Apparemment, rien. Il n’y a aucune logique, chez un homme mû par la volonté farouche de réussir à tout prix, à se mettre à dos, en agressant systématiquement l’Eglise Catholique, des chrétiens dont certains ont voté pour lui, par conviction ! Et l’explication avancée d’une vengeance face à l’opposition (particulièrement molle) de l’Eglise de France au Mariage pour tous tient d’autant moins la route que, encore une fois, les autres religions de France ne se sont pas privées de manifester leur opposition sans se faire taper sur les doigts !
Alors que dire ? Notre enquête n’a rien donné de probant, sinon que, mais c’est très délicat de s’avancer sur cette pente savonneuse… Enfant, François Hollande a été pensionnaire de l’école religieuse Saint Jean Baptiste de la Salle, à Rouen. Que s’est-il passé là-bas ?

Navigation