L’hésitation n’est pas permise entre la vie d’un innocent et la torture d’un terroriste !

, par  Suzanne de Beaumont

Le 20 décembre 2021 à 00:04, par Suzanne de Beaumont En réponse à : L’hésitation n’est pas permise entre la vie d’un innocent et la torture d’un terroriste !

Enfin quelqu’un qui parle , a plat, de la torture. En y réfléchissant un peu nous pratiquons tous la torture pour faire céder nos adversaires et même nos enfants. Quand nous punissons nos enfants, nous pratiquons la torture pour les obliger à obéir. Oui, en Algérie des officiers de renseignement ont pratiqué la torture, essentiellement la gégène, pour faire parler celui qu’ils avaient attrapé parce qu’il avait commis des délits graves liés au terrorisme. Ils n’ont jamais commis la torture comme le FLN pour terroriser la population. La liste des exactions commises par le FLN, seulement pour terroriser, comme ces jeunes appelés pendus par les mains ; le sexe coupé et fourré dans la bouche, et laisser mourir comme ça, cette liste est longue et atroce, ces jeunes appelés avec les yeux crevés et promenés dans les villages, les femmes éventrées, les fillettes sodomisées, on n’en finirait pas. Les officiers français du renseignement ont fait leur devoir, ne s’en sont pas glorifié, et ont eu du mal à accepter leur propre décision, alors que les tueurs du FLN ont clamé leur gloire d’avoir commis ces horreurs.