Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Pourquoi ceux qui soutiennent la cause palestinienne s’égarent

, par  irioufol , popularité : 9%
Cet article provient d'une source externe à NJ sans autorisation mais à titre d'information.

Des Palestiniens de Gaza, parmi les 18.000 qui venaient travailler régulièrement en Israël, ont donné aux terroristes du Hamas les plans de la trentaine de localités frontalières attaquées le 7 octobre. En Irak en guerre, les Chrétiens avaient été pareillement dénoncés aux islamistes, jusque dans le signalement de leurs maisons, par leurs voisins musulmans avec qui ils cohabitaient la veille. Cette répétition d’une trahison ne peut donc être mise sur le seul compte d’un conflit territorial. Selon le président de la Knesset, Amir Ohana, rencontré mardi à Jérusalem à l’initiative du KKL, un millier de civils gazaouis se seraient joints, avec haches et couteaux, aux commandos de la mort surarmés qui ont attaqué ce jour-là, à 6h29 du matin et durant 90 heures, en plusieurs brèches d’une barrière de protection prétendument infranchissable. La haine anti-juive est telle que les médias arabes, plutôt que de s’effarer des horreurs perpétrées, se sont enthousiasmés en célébrant « un matin de victoire, un matin de fierté, un matin de joie ». Les Juifs ont été qualifiés par des télévisions arabes de « déchets humains ». Or, ceux qui, en France, joignent leurs voix pour accabler Israël et les Juifs ne veulent admettre la prépondérance de la dimension religieuse du conflit. Pour ce djihad venu du fond des temps islamiques, la cause palestinienne n’est qu’un prétexte. C’est au nom d’Allah (« Tuez-les, où que vous les rencontriez », sourate 2, verset 191) que des musulmans fanatisés ont massacré et torturé des femmes, des enfants, des vieillards. Les principales victimes ont été des juifs progressistes de kibboutz de gauche qui militaient pour la paix et le rapprochement des deux peuples.

En Occident, l’identification des endormis et des distraits à la cause palestinienne, dénaturée par le Hamas, procède d’un double aveuglement : aveuglement face au totalitarisme islamique qui se déchaîne contre l’unique démocratie du Moyen-Orient ; aveuglement sur les ressorts antisémites de la « guerre sainte », qui font d’ailleurs tomber des masques à l’extrême droite (la vraie) comme à gauche et à l’extrême gauche. Il est légitime de critiquer la politique israélienne face à la question palestinienne. Reste que les dirigeants doivent faire face à un ennemi qui réclame, au nom du Prophète, l’épuration des Juifs avant toute négociation. Il faut se rendre à Sderot, ville fantôme délaissée de ses habitants depuis l’attaque, pour mesurer la violence extrême des pogroms menés par un Hamas satanique. A Ofakim, autre commune voisine de Gaza, des traces de sang maculent le mur de tel abri forcé par les bourreaux. Il est intellectuellement et moralement impossible de partager le combat mené par les Palestiniens qui s’unissent derrière le Hamas, marionnette de l’Iran. Dans cette guerre de civilisations ouverte sous la pression islamiste, il faut choisir son camp. Ceux qui croient soutenir le faible dans la cause palestinienne avalisent le récit médiatique de l’Islam conquérant, antijuif et anti-chrétien. Ceux-ci seront les prochains sur la liste.

Voir en ligne : https://blogrioufol.com/pourquoi-ce...