Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Politique de la France en Afrique : Macron rattrapé par ses propos de 2017

, par  Bernard Antony , popularité : 7%
Cet article provient d'une source externe à NJ sans autorisation mais à titre d'information.

Bernard Antony,

Président de l’AGRIF,

Directeur de la revue Reconquête,

Communique :

Emmanuel Macron, lors de son récent voyage en Afrique, n’a évidemment pas rattrapé le fait qu’il est, depuis ses propos du 16 février 2017, à Alger, puis le 28 novembre de la même année à Ouagadougou, le premier responsable de la débâcle de la France en Afrique.

À Alger, méprisant odieusement et stupidement ce que furent les marques civilisatrices de l’identité française en Algérie, en rupture avec le colonialisme esclavagiste de l’occupation barbaresque, ne déclara-t-il pas : « La colonisation de l’Algérie fut un crime contre l’humanité » ? À Ouagadougou ne lança-t-il pas : « Il n’y a plus de politique africaine de la France » ?

Et, certes, il s’employa alors à ne plus désormais faire en Afrique qu’une non-politique. Mais, pesa-t-il jamais qu’avec de pareilles déclarations, il ne faisait qu’encourager l’hostilité contre la France, facilitant ainsi l’influence économique et les conquêtes militaires barbares de la poutinocratie wagnérienne ?

Avec son dernier voyage, il n’a, hélas, rien fait pour enrayer le déclin économique, politique et culturel de la France en Afrique. Bien au contraire, Macron, grand artiste du « en même temps », arrive simultanément à renforcer l’hostilité de l’Algérie et à nous mettre à dos le Maroc, à susciter l’hostilité de la République du Congo tout en maintenant celle du Rwanda.

La vérité s’impose de ce que, si manieur de chiffres et de concepts soit-il, il est un politique désastreux, manquant totalement de psychologie. On attend qu’il reconnaisse enfin qu’il ne peut plus y avoir de politique macronienne pour la France alors que la poursuite de ses politiques d’avortement et l’instauration de l’euthanasie ne fait qu’amplifier le crime contre l’humanité du génocide français.

Voir en ligne : https://www.lagrif.fr/politique-de-...