Avez-vous pris votre abonnement 2021 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez à la Cagnotte 2021
Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

Le cas du « chercheur » Saïd Bouamama

, par  Bernard Antony , popularité : 56%
Version imprimable de cet article Version imprimable
Cet article provient d'une source externe à NJ sans autorisation mais à titre d'information.
Article publié en février 2021

A notre connaissance, ni Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, ni Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur n’ont encore réagi à propos de l’islamo-gauchisme dans la « recherche », sur le cas très emblématique de Saïd Bouamama mentor d’Houria Bouteldja qu’avec l’Agrif nous n’avons cessé de mettre en évidence.

Alors voici les questions que les enquêteurs d’un organisme sans doute autre que le CNRS pourraient poser :

– Mr Saïd Bouamama, le principal rédacteur de l’ouvrage « Nique la France », présenté comme « l’expression d’un Devoir d’insolence », est-il toujours ce « sociologue, docteur en socio-économie, militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France ; directeur de recherche à l’IFAR (Institut de Formation d’Animateurs de Recherche) à Villeneuve-d’Ascq (université de Lille) » ?

- Par quel organisme Mr Bouamama est-il payé ?

- Sur la couverture est la photo d’Houria Bouteldja faisant un « doigt d’honneur » illustrant l’appel « Nique la France ». Au long du texte sont de même celles de plusieurs dizaines de personnages dans la même posture. En pages centrales, l’un d’eux est revêtu d’une chemise portant l’inscription « Solidarité avec les militants d’Action Directe » or ces « militants » sont des terroristes emprisonnés pour assassinats.

L’ouvrage est édité par Z.E.P (Zone d’Expression Populaire) et par « Darna édition ».

De quel organisme dépend Z.E.P ? Darna Edition ?

D’où Z.E.P tire t-elle son budget ?

Quels sont les liens entre Z.E.P, Darna et l’IFAR ?

- Le service de contrôle de gestion du ministère de l’enseignement supérieur a-t-il vérifié sur quelle ligne budgétaire a été payé « Nique la France » ?

Bref, le brulot islamo-gauchiste « Nique la France » du « chercheur » Saïd Bouamama, comportant en outre un CD du rappeur Saïdou a-t-il été financé par les ventes au prix indiqué de 12 euros ?

Si oui, sur quelle comptabilité cela figure t-il ?

Celle de Z.E.P, celle de Darna édition, celle de l’IFAR ?

- Enfin, à combien d’ « animateurs de recherche », le sociologue militant engagé Bouamama a-t-il dispensé son enseignement ?

Bernard Antony

Voir en ligne : https://www.lagrif.fr/le-cas-du-che...