Avez-vous pris votre abonnement 2019 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

INFO 723 BOU-SFER

, par  Jean Claude ROSSO , popularité : 6%
« AÏN- BOUCEFAR pour les Espagnols du 18e siècle est devenu AÏN- SIDI-BOU-ASFAR en 1843, AÏN- BOURFAR en 1845, BOU-SFER en 1850, « la Source Jaune ».

C’est en 1831, le 4 janvier, que les troupes Françaises arrivent à ORAN.

Dès 1832, les militaires français jugent une installation possible en ce point. Il n’existe qu’un obstacle : le manque de communication avec ORAN. La sécurité est loin d’être assurée car, en 1839-1840, on se battra encore entre MERS- EL-KEBIR et BOU-SFER, au col de KHEDIDJA.

En 1836, l’ingénieur d’Oran, PEZERAT propose de construire un blockhaus au débouché du ravin de BOU- SFER et la fondation d’un établissement agricole sur les ruines des Andalouses.

En 1841, la pacification achevée, les premiers colons français apparaissent dans la plaine, à BOU-SFER.

En 1843, la région est incorporée dans la « Banlieue d’Oran ». Une reconnaissance y étudie la possibilité d’établissements, sur 7 000 hectares, « près de la source de BOU- ASFER abritée par un petit bois de figuiers pouvant alimenter un village de 80 feux ».

En 1850, le lotissement de BOU-SFER est achevé...

Nous vous invitons à découvrir l’HISTOIRE de cette localité, grâce aux auteurs et aux sites précités, détaillée tout au long de cette monographie.

BONNE JOURNEE A TOUS
Jean-Claude ROSSO

Navigation