Avez-vous pris votre abonnement 2024 ? Non ! CLIQUEZ ICI !
Ou alors participez avec un DON


Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

ECHEC et mat !

, par  NJ_Publication , popularité : 9%
Cet article est construit à partir d'un Tweet.

RAPPEL : ELON MUSK a envoyé promener tous les annonceurs qui ont suivis les "conseils" des gauchos et ont limité/supprimé leurs pubs dans X.
Beaucoup de chochottes dites journalistes se sont dites choquées ! Là les pendules sont remises à l’heure par Glen Greenwald.

Merci ELON de les asticoter comme ça !

C’est qu’ils sont devenus pour la plupart de vraies p...tes !

Traduction :

Glenn Greenwald dit que les journalistes d’entreprise perdent la tête à cause @elonmusk
qui accuse les grandes entreprises d’étouffer la liberté d’expression parce qu’ils sont au lit avec les entreprises mêmes qu’ils prétendent surveiller.

@ggreenwald
explique que nous sommes à la croisée des chemins où le journalisme, autrefois gardien du pouvoir de l’establishment, est désormais entravé par les annonceurs corporate.

"Ce qui n’a pas fonctionné ici n’est pas ce qu’Elon Musk a dit. Il est tellement révélateur que tant de journalistes soient consternés que n’importe qui oserait dire à Disney et aux grandes entreprises d’aller se faire ** alors qu’ils essaient de limiter, de censurer et de contrôler. le flux de contenu politique.

Si vous n’êtes pas prêt à dire cela aux entreprises qui tentent de limiter ce que vous pouvez dire, ne vous embêtez pas à vous qualifier de journaliste.

Nous avons besoin de beaucoup plus de journalistes prêts à dire, allez vous faire foutre ** aux gens qui essaient de limiter ce qu’ils disent.

Le problème est que les personnes embauchées par ces grandes sociétés médiatiques, qui y prospèrent et y réussissent, sont des personnes qui ont l’instinct opposé.

Leur instinct est d’apaiser, de servir et d’apaiser le pouvoir établi, et non de le défier. Même si le but du journalisme est d’être opposé au pouvoir en place.

Une fois que le journalisme a commencé à être corporatisé, il n’appartient plus à des familles dédiées au journalisme ou aux communautés locales, mais à de grandes entreprises qui ont toutes sortes d’autres intérêts que leur division médiatique. Et quels types d’attributs sont attribués dans les grandes entreprises ?

Des gens qui évitent la controverse, qui évitent les conflits, qui évitent de déplaire et de provoquer la colère des personnes puissantes. C’est la philosophie de l’entreprise, et la corporatisation des médias signifie que ce genre d’attribut a été importé dans le journalisme.

Et c’est pourquoi presque personne qui travaille pour de grandes sociétés médiatiques ou pour les sociétés médiatiques elles-mêmes n’a le courage de dire cela. Ils sont choqués. Ils pensent que c’est le signe qu’il est déséquilibré alors qu’en réalité, c’est juste le signe de leur lâcheté et de leur lâcheté."