Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

SYLLOGISMES DE L’AMERTUME

, par  Gabriel LEVY , popularité : 1%
Reprise d’un article de juillet 2014, pour voir s’il y a du chemin parcouru !

Gabriel Lévy
21 juillet 2014

Le philosophe roumain, Emile Michel Cioran, titrait ainsi un recueil d’aphorismes sceptiques. Parmi ces derniers, l’un d’eux nous parait pertinent, dès lors qu’il est devenu impossible de nier l’existence d’un choc des civilisations : « Quelle tristesse de voir de grandes nations mendier un supplément d’avenir ».

Quelle tristesse les titres de l’édition du quotidien La Provence parus ce dimanche du 20 juillet 2014 : « Journée sanglante à Gaza, Israël et Hamas dos à dos », « A Paris, la manif pro-Gaza tourne à l’affrontement », « Syrie. Massacre des djihadistes sur un champ gazier », « Irak : les chrétiens fuient Mossoul », « Hollande installe la nouvelle force anti-terroriste au Sahel ». Tous dans la même édition.

Dans celle du week-end, le Figaro publie une chronique de Natacha Polony, intitulée « Mort aux juifs, ou la banalité de la haine à Paris » ( le titre fait probablement allusion à l’œuvre de Hanah Arendt : « la banalité du mal »), dans laquelle elle rappelait l’existence d’un rapport en 2004, celui de M. Obin, inspecteur de l’éducation nationale, annonciateur de ce déferlement de haine, et que le ministère refusait de publier estimant « qu’il n’avait pas de valeur scientifique car il ne parlait que de quelques établissements scolaires ».

Un peu incohérent cependant, le Figaro interroge ses lecteurs « doit-on interdire les manifestations pro-palestinienne ? ». L’évidence n’a pas échappé à plus de 60 % de ses lecteurs. Le contraire serait permettre le hurlement de « mort aux juifs », car comment appliquer la loi pour sanctionner les auteurs de ces cris ?

La désinformation par les médias, la « reddition préventive » des gouvernements est une constante depuis de nombreuses années. Ceux de gauche couvent leur électorat ; ceux de droite ont depuis de Gaulle les yeux de Chimène pour les pays musulmans.

Parfois, parfois seulement, un constat, celui de Natacha Polony, « lancer l’alerte, c’était déjà se voir soupçonné de stigmatiser des populations à qui l’on devait, par culpabilité, une déférence extrême »

Parfois, parfois seulement, une mise en garde, celle d’Ivan Rioufol : « Pour dire les choses plus clairement : la France pourrait être confrontée, à son tour, aux épreuves de force qu’impose le Hamas à Israël. Le salafisme qui s’étend dans des banlieues délaissées rend envisageable de semblables intifadas. Des répétitions y ont déjà eu lieu. Lire la charte du Hamas fait mesurer le caractère totalitaire, obsessionnellement antijuif et antichrétien, de cette filiale des Frères musulmans. Il y est écrit qu’il faut détruire Israël, tuer les Juifs, faire le djihad contre qui n’est pas musulman ».

Aveuglement, stupidité, égoïsme, et certainement couardise obsessionnelle, lâcheté, haine recuite. Il n’y a pas lieu de choisir !

Navigation