Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Qu’est devenu le premier mari de Brigitte Macron ?

, par  NEMO , popularité : 4%
NJ-Ile de France
JPEG - 17.9 ko

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais depuis l’entre deux tours de la présidentielle, c’est comme si un hypnotiseur m’avait sevré de la politique. Je n’écoute plus « on refait le monde », je n’allume plus la radio en prenant le petit déjeuner, je mets de la musique en voiture, et je vais même jusqu’à m’enfermer dans mon bureau avec un bouquin quand ma femme regarde « C dans l’Air ». Je crois même qu’aux législatives, je n’irai voter (probablement blanc) que si je ne trouve vraiment rien d’autre à faire.

Pour tout vous dire, que Macron obtienne la majorité absolue à la prochaine assemblée, je m’en contrefiche, que le FN n’ait pas un seul élu, comme c’est bien possible, ça me laisse froid, que les LR se prennent une fessée, ça ne me réjouirait même pas, et qu’on se fasse encore et toujours papaandréouter, je n’arrive même pas à m’indigner.

Mais, comme j’ai quand même une tribune à écrire par semaine, que mon rédacteur en chef me tanne, et qu’il faut bien gagner sa croûte, j’ai décidé de me lancer dans le people, histoire de changer de marigot ! Et la première histoire « people » qui m’est venue à l’esprit, c’est celle du pauvre premier mari de Madame Macron. Imaginez… Un homme de 40 ans, cadre de banque, époux d’une femme d’à peu près son âge, père de trois enfants, qui apprend, comme toujours le dernier, que sa femme le cocufie – jusque dans sa propre maison, peut-être son propre lit-, avec un de ses élèves, plus jeune que son propre fils aîné. Le tout, au vu et au su de toute la bourgeoisie de la petite ville de province dont sa femme est originaire.

Qu’est-il donc devenu, André Louis Auzière, premier époux de Brigitte Trogneux ? Ça vous intéresserait, pas vrai, de le savoir ? Moi aussi, je l’avoue. Alors, j’ai cherché. Les moteurs de recherche, les sites des journaux spécialisés dans les poubelles, face de bouc, touiteur… Est-il encore vivant ? A quoi ressemble-t-il ? A-t-on recueilli ses impressions lorsque son ex-femme est devenue présidente de la République ? Comment s’est passée la séparation ? Quelles relations avec ses enfants et le nouveau mari de son ex-femme ? Enfin toutes les questions que se pose habituellement un voyeur normalement constitué, qu’auraient donc dû se poser des tas de journalistes spécialisés dans le caniveau.

Hé bien figurez-vous que je n’ai rien trouvé. Nada, que dalle, pas la moindre photo, le moindre interview, le plus petit entrefilet. Si André Louis Auzière n’avait pas été salarié du Crédit du Nord, on pourrait croire qu’il n’a jamais existé.
Encore plus étonnant, quand vous tapez son nom sur Google, vous tombez sur des photos et des articles sur Brigitte et Emmanuel Macron.

Je vous le dis tout net : à l’heure où n’importe quel clampin donne lieu à des tas d’occurrences sur la toile, il n’est pas concevable que le premier mari de Brigitte Macron ait échappé au fichage électronique. Si on ne trouve pas la moindre information sur lui, ce ne peut être que parce que quelqu’un, quelque part, a décidé de « l’effacer ». Et pour « effacer » quelqu’un sur la toile, il faut disposer de sacrés moyens, qu’il m’étonnerait fort que Saint Emmanuel ait pu se payer –surtout avant d’être président. De là à en conclure qu’il y a derrière lui quelque chose de très gros et de très puissant qui tire les ficelles…

Décidément, quand on sort de la politique par la porte, on y retourne par la fenêtre.

Navigation