Trocadéro : Pari gagné pour François Fillon !

, par  noreply@blogger.com (atoilhonneur corto) , popularité : 1%
Cet article provient d'une source externe à NJ

N’en déplaise à cette grognasse d’Audrey Pulvar et " aux estimations de nos journalistes sur place ", il y avait bien plus de 40 000 personnes au Trocadéro cet après-midi. Le pari était risqué pour François Fillon : peu de monde et il était cuit, une foule immense et il pouvait se relancer. C’est bien une foule immense qui était là, un incontestable succès. Et ce malgré une météo aussi épouvantable que décourageante. Organiser un tel meeting en a peine trois jours, Chapeau !

Certes, ce succès n’annonce en rien une victoire finale mais Fillon aura délivré le message nécessaire à ses concurrents et aux lâcheurs de son camp : il est là, toujours debout et ne cédera pas. Mieux encore, il aura fait comprendre aux Juppé, Le Maire, Solère, Stéfanini, Keller et à toux ceux qui, dans sa famille politique, ont préféré l’abandonner qu’il faudrait compter avec lui, jusqu’au bout.

Abandonner ? Mais qui pour reprendre son programme, programme validé par 3 millions d’électeurs lors de la Primaire ? Qui ? Personne. Personne pour reprendre son programme, personne pour l’obliger à rendre les 9 millions d’euros que cette même primaire lui a rapporté, personne pour l’obliger à se retirer, personne pour reprendre au pied levé cette campagne électorale. Premier tour dans à peine 40 jours.

Personne, sauf peut-être, la " Justice ".

François Fillon a fait un discours remarquable et je regrette bien que des petits soucis m’aient empêché d’être présent.

Il n’y a pas de plan B, trop tard, bien trop tard.

Et quand bien même la clique des lâcheurs ne céderait pas en maintenant la pression dur Fillon, François Fillon a les moyens d’aller jusqu’au bout : les troupes et le financement. Il pourrait même se passer du parti si celui-ci venait à le lâcher définitivement. Et dans ce cas le fractureur de la droite ne serait pas Fillon.

La présence de François Baroin à ses côtés sur l’estrade était intéressante, n’était-il pas le premier homme de l’équipe Sarkozy lors de la Primaire, son futur premier ministre ? De là à y voir une marque de soutien de l’ancien président, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.

Une contre-manifestation était organisée place de la République, elle a réunie 2 000 personnes et entendre un gauchiste réclamer le retour de Juppé, tel que je viens de l’entendre, est à mourir de rire.

Une heure après la fin du meeting de Fillon aucun incident n’est à déplorer.

Il est temps que cette campagne électorale reprenne un cours normal. Les gens n’en peuvent plus de voir à quel point cette machination savamment orchestrée pollue les débats. J’en veux pour preuve de ce ras le bol les deux derniers billets publiés ici sur cette campagne : Chacun a été vu plus de 5 000 fois et rarement billets n’avaient reçus autant de commentaires, tellement de commentaires qu’il m’a été totalement impossible de répondre à tous. Toutes mes confuses !


L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule, ciel et plein air


Folie passagère 3469


D’accord, pas d’accord : atoilhonneur@yahoo.fr

Voir en ligne : http://corto74.blogspot.com/2017/03...

Navigation