Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

TEMPÊTES

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

La vie ne dure rien que le temps d’une rose,
La vie, ce n’est vraiment toujours que peu de chose,
Et ce n’est pas Omar qui pourra la tuer,
C’est d’Amour qu’elle cherche à se perpétuer.

L’amour n’est pourtant rien qu’une bouée percée…
Et vogue la galère de nos panacées :
De toutes ses blessures qu’il faut bien panser
Les plaies ravivées du pus qu’on ne peut chasser.

On croit des tempêtes qu’elles vont se calmer,
Mais la vague revient pour les envenimer
De ses déferlements toujours plus entêtés,
Emportant quelque espoir vite désenchanté.

Les vagues sapent peu à peu tous les rochers,
Refusant compromis ou quelque autre marché :
Elles frappent, dévorent toute résistance,
Il faut baisser les bras et faire repentance.

Et notre vie ne tient plus qu’à un fil ténu
Et l’on se sent vidé et l’on se sent tout nu…
Alors, les bras en croix, il faut que l’on se couche
En tirant de son arme l’ultime cartouche. (3/01/17)

Navigation