Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

MON PÈRE (sur l’une de mes musiques)

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

C’était mon père, il était bon,
J’l’ai pas souvent app’lé papa
Parti en guerre, à la maison
Ma mère alors le remplaça.

Les mois passaient, on n’savait pas
S’il reviendrait un jour ou pas,
On n’touchait pas au port’monnaie,
Mon frère et moi, on comprenait.

R. Tu t’enfermais dans tes silences
Perclus du trop de tes souffrances
Combien de nuits ont dû hanter
L’espoir de jeunesse emporté *

Quand je l’ai vu sortir du train,
Il était maigre, il était sale,
Quand dans ses bras il m’a étreint
Alors j’ai su qu’il avait mal.

C’était bien lui, couvert de boue
Les yeux perdus dans le lointain
Je revois bien l’eau de son bain
Cloaque puant, grouillant de poux.

Tu faisais fi de tes faits d’armes
Et n’aspirais qu’à cette paix
Que des horreurs et de tes larmes
Seul un oubli t’apporterait.

Ta liberté, tu l’as donnée
En sacrifice à la patrie
En ton éveil elle a fauché
L’espoir promis, trop tôt meurtri.

* in fine
Quittant la vie, une dernière fois,
Je te dirai encore " papa ".
(24/08/2004)

Navigation