Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

MASSACRE

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Je me souviens de la fille de Ionesco,
Elle était mon élève en classe de philo*,
Où, stagiaire, il fallait saisir le calicot
Qui m’assermenterait sans autre trémolo.

Je la revois assise en face de l’estrade,
Au quatrième rang, réservée et studieuse…
Je me méfiais pourtant de quelques estocades
Venues de parigots aux pointes insidieuses.

Il y eut le massacre de la Rue d’Isly
La veille d’un cours que je devais dispenser :
Je l’avais révisé au matin dans mon lit
Tout tremblant, impuissant à pouvoir bien penser.

J’entendais en radio les appels d’un soldat :
"Halte au feu ! S’il vous plaît ! Pitié, mon lieutenant !"
… Quarante six morts fusillés par l’armada
Aux ordres d’un de Gaulle déjà bedonnant.

J’ai demandé une minute de silence,
Me surprenant quand même de ma propre audace,
Mais tous se sont levés, sans aucune relance :
Avaient disparu d’un coup toutes mes angoisses. (17/06/17)

* Lycée Fénelon (Paris)

Navigation