Entretien – Pascal Bruckner : les nouveaux programmes d’histoire ou l’effacement de la France - commentaires