Nous sommes au début de la dévaluation de l’euro - commentaires