Le cas du « chercheur » Saïd Bouamama - commentaires