Vivement dimanche qu’on respire un peu !

, par  Jessy Pazzagoche , popularité : 2%
NJ-Ile de France

Chacun de nous traverse l’actualité, cahin caha, avec ses propres certitudes et ses nombreuses questions ! Difficile de dire que l’on vit actuellement "le long fleuve tranquille", mais bel et bien "accrochez vous on arrive près des chutes !!!"

On aurait pu dire "des rapides", "des remous", etc ... Non j’ai bien dit "des chutes" !
Attendre de l’un ou l’autre des miracles serait une bévue redoutable, bouger un pays, un continent, les finances et autres ensembles "mammouthesques" est une tâche lourde et difficile et quelquefois longue !

Mais au fait qu’attend-on d’un timonier ? qu’il dirige le bateau là où le capitaine l’a décidé ! non ? Donc dans cette histoire le capitaine, c’est le peuple de France et le timonier sera le/la président(e) ! Et quand on sait que le bateau se dirige vers le port, tout le monde reprend le moral à bord !

Depuis 1968, on a pris l’habitude de mettre les mauvaises personnes au mauvais endroit, cela nous a donné les dégâts que nous connaissons :

- l’enseignement est devenu une garderie (sans discipline d’ailleurs, les enseignants ne sont pas là pour ça qu’ils disent !), où l’on ne sait plus parler la france, ni compter sur ses doigts !
- l’université est devenue un repère d’infâmes gauchistes qui empêchent tout autre expression de se faire !
- des pans entiers de l’administration sont bloqués par les idéologues, allez postuler pour un poste dans une université si vous êtes de droite, qu’on se marre !
- je n’ose même pas parler de l’injustice ! (double jeu de mots si si !!),
- une dérive catastrophique des notables, qui souvent ont constitué un rempart entre le pouvoir et ceux qui le vivent et qui ont presque partout remplacé la morale par la politique,
- on pourrait râler comme ça pendant des milliers de lignes !

Car au fond la question très simple :

- les actifs produisent,
- la finance (banques) permet aux actifs de réaliser,
- la société s’enrichit !
- l’Etat assure à tous de bonnes conditions en prélevant sa "juste dîme" sur la richesse produite !

Mais actuellement l’Etat est partout et emmerde tout le monde !
La finance ne fait plus son boulot, au lieu de permettre, elle entrave !
La charge sur ceux qui produisent devient intolérable !

Ce n’est pas pour faire des clivages à deux balles mais actuellement 22 millions de travailleurs du privé créent la richesse que l’Etat vient ponctionner outrageusement pour s’alimenter lui même !

Il est utile de sortir de tout ça, sinon on est mort !

Si on ajoute une invasion caractérisée par une religion prosélyte et de nombreux "réfugiés économiques", nous avons donc bien confirmation de notre mort prochaine !

Navigation