TOURMENTS

, par  Ali BouBou , popularité : 3%

Il nous faut bien du temps pour s’accrocher au temps,
Défilant sous nos yeux, sans cesse tout le temps :
Qu’on le laisse passer, il devient exigeant,
Il faut le rattraper et sans plus d’entregent.

Il nous prend à la gorge alors bien trop souvent
Et revient à la charge encor plus éprouvant :
Il nous faut sacrifier à toutes ses requêtes,
Il ne se repaît que de toutes ses conquêtes.

Pour peu qu’on lâche prise aux têtues exigences,
Le voilà qui revient, réclamant sa vengeance :
Il déboule d’un coup plus puissant que jamais,
De paix ne sachant point fumer le calumet.

On ne peut échapper au temps en le fuyant,
Il fondra mieux sur nous, toujours plus foudroyant,
Tirant à bout portant quelque rappel à l’ordre,
N’admettant de sa trame jamais de désordre.

Chacun est prisonnier de son propre vécu :
Vouloir le bannir c’est se déclarer vaincu…
On traîne son boulet, irrémédiablement,
Prisonnier de ce temps, nid de tous nos tourments. (28/02/17)

Navigation