Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Sortez les MODEM !

, par  NEMO , popularité : 2%
NJ-Ile de France
JPEG - 28.6 ko

Je n’irai pas jusqu’à proclamer, tel un Fouquier Tinville de café du commerce, que l’affaire des assistants parlementaires du Modem devrait valoir la corde à Bayrou. Pour moi, c’est une peccadille, comme est insignifiant le procès fait au Front National pour les mêmes raisons – ne mettons pas cependant Bayrou et Marine le Pen dans le même sac que Richard Ferrand, vierge outragée de la Macronie, ou François Fillon, cul béni du Gaullisme, qui eux, en avaient rajouté sur la morale, malgré un postérieur des plus sales.

Non, si je me réjouis des ennuis de Bayrou, si je forme des vœux pour qu’il se fasse virer du gouvernement, c’est parce que je n’aime pas le bonhomme, tout simplement. Je ne reviendrai pas sur ce que j’ai déjà écrit ici, mais je vous ferai simplement remarquer que si moi je ne l’aime pas, je ne suis pas le seul. En fait, si l’on compile ce qui se raconte sur lui, il semblerait bien que ses « amis sincères » se comptent sur les doigts d’une seule main (et encore, je n’en suis pas certain). En tous cas, je puis vous assurer que ceux qui veulent sa peau sont nombreux, actifs et résolus, chez les LR, et pour cause, mais aussi chez les LREM, qui n’en peuvent plus de ses prétentions à dire le vrai, le beau et le bon, et encore, tenez-vous bien, chez bon nombre de MODEM (quand j’écris « bon nombre », c’est une figure de style, les adhérents du Modem tiennent dans une cabine téléphonique), qui en ont assez d’être pris pour des serpillères – consultez à ce sujet le best seller (3 exemplaires vendus) de Corinne Lepage, ex-députée européenne du Modem, ou réécoutez les confidences de Jean Lassale à son encontre, vous serez édifiés.

Bref, avec Médiapart, le Canard Enchaîné et le Monde aux basques, la carrière de garde des sceaux du béarnais risque d’être des plus courtes… Sauf que, si l’on en croit les projections électorales, les candidats MODEM, qui sont 68 à atteindre le deuxième tour, pourraient bien disposer d’un groupe parlementaire relativement étoffé, donnant à l’insupportable Bayrou l’occasion de nous gonfler le mou pendant encore 5 ans ! 5 ans à supporter sa tronche de donneur de leçon auto-satisfait ! De quoi gâcher définitivement tout le plaisir que nous aurions pris à la disparition des Cambadelis, NKM, Najat Vallaud Belkhacem, Filippetti, Hamon… et de tant d’autres.

Alors, pour une fois, je vous implore : si dimanche, dans votre circonscription, se présente un candidat Modem, et quelle que soit votre répugnance, allez voter pour l’autre candidat, quel qu’il soit, en vous bouchant le nez si nécessaire. Mais faites bien attention : les candidats Modem avancent masqués. Vous ne trouverez pas le sigle du « Modem » dans les professions de foi que vous recevrez par la poste, ou sur leurs affiches. Pour repérer le candidat Modem, il vous faudra lire attentivement (je sais, je vous demande beaucoup) la documentation que vous allez recevoir. Vous en trouverez mention en minuscules quelque part dans un coin discret (c’est, je crois, obligatoire). C’est vous dire comme les MODEM sont fiers de l’être, et combien ils se font d’illusion sur la popularité de leur mouvement.

PAS DE MODEM À L’ASSEMBLEE NATIONALE !

Navigation