Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Semi-Marathon de Paris : Pour les Chrétiens d’Orient !

, par  vanneste , popularité : 2%
Cet article provient d'une source externe à NJ

chretiensdorientDans une semaine se déroulera le semi-marathon de Paris. Pour la seconde année consécutive, de nombreux coureurs se lanceront sur les 21 Kms en solidarité avec les Chrétiens d’Orient afin de mobiliser les dons et notamment le soutien des entreprises pour cette cause qui devrait être prioritaire et qui est malheureusement trop souvent noyée dans un humanisme rendu aveugle par l’obligation politiquement correcte de la neutralité laïque. 2000 participants sont attendus cette année soit le double de l’année dernière lorsque Enguerrand Boissonnet avait lancé ce mouvement. Les sommes recueillies seront destinées à trois associations et à trois projets : Aide à l’Eglise en Détresse pour reconstruire la cathédrale d’Homs (Syrie), Notre-Dame-de-la-Paix, siège de l’évêché melkite grec-catholique (80 000 Euros) ; Ordre de Malte au Liban pour soutenir l’aide fournie par le centre médico-social des Soeurs Antonines de Khaldieh à 100 familles chaldéennes (catholiques irakiennes) réfugiées au Nord-Liban, dans la région de Zghorta (53000 Euros) ; SOS Chrétiens d’Orient pour reconstruire l’école syriaque catholique de Bagdad (150 000 Euros). Chacun mesure l’importance de cette action. En faisant connaître la situation tragique des Chrétiens dans cette région du monde menacée par le terrorisme islamiste et en apportant notre soutien à leur maintien ou à leur retour dans des régions, dans des villes où les communautés chrétiennes vivaient avant même l’arrivée de l’islam, nous contribuons à restaurer l’équilibre qui a été rompu par le djihad, cet équilibre, ce respect des minorités, sans lesquels tout espoir de progrès humain et démocratique serait vain. Soyons lucides : si le Liban est le seul pays de la région qui s’approche des conditions de vie démocratique, et il l’a prouvé en élisant récemment son Président de la République maronite (catholique), Michel Aoun, c’est en raison de sa forte minorité chrétienne, majoritaire encore il y a trente ans. Cette action est aussi pour les Français une manière de racheter le comportement criminel des dirigeants de notre pays. Ils ont encouragé les rebelles syriens, alimenté la prolongation de la guerre civile, fourni des armes à des groupes terroristes. Laurent Fabius avait osé dire que « Al Nosra faisait du bon boulot » ! Al Nosra, c’est-à-dire Al Qaïda ! Cette organisation terroriste qui change de nom sans tromper qui que ce soit ! C’est elle qui vient de commettre des attentats en lançant des bombes humaines contre des immeubles de services de sécurité syriens de Homs, là où AED participe à la reconstruction de la cathédrale, détruite en grande partie pendant l’occupation de la ville par les terroristes et libérée en 2014 par l’armée syrienne. Le 1 Juin 2016, 700 jeunes chrétiens avaient chanté pour la paix dans ses ruines. La paix est inséparable pour les chrétiens de la victoire des troupes du Président Assad qui leur garantit la liberté de culte. Dira-t-on assez fort que notre gouvernement s’est fait l’allié de ceux qui persécutent les chrétiens dans cette partie du monde ?

Les trois projets choisis sont en faveur de communautés catholiques. C’est légitime car cela correspond à un héritage moral de notre pays qui durant des siècles s’est fait un devoir de protéger les églises catholiques alors soumises à l’Empire Ottoman. Très logiquement, il revient à la Russie d’aider les orthodoxes, grecs, arméniens, coptes, syriaques, assyriens. En intervenant militairement pour soutenir le gouvernement légal syrien, la Russie a renoué avec sa tradition et a affirmé son unité. La France, sous le voile de la neutralité laïque, en aidant les rebelles en Syrie a trahi son engagement séculaire. Il est bon que la société civile donne ainsi une leçon à nos dirigeants. C’est ce que font tous les volontaires qui par le biais des différentes associations vont sur place tendre la main à leurs cousins orientaux. Dans ces pays, l’araméen, le syriaque, le soureth ont précédé l’arabe, la langue des colonisateurs ou plutôt des envahisseurs. Aujourd’hui, les islamistes reculent, devant l’armée syrienne et ses alliés, d’une part, devant l’armée irakienne et la bien lente coalition, d’autre part. Les chrétiens sont revenus à Maloula comme dans la plaine de Ninive. Il ne faudra pas oublier l’ambiguïté du gouvernement socialiste. Il faudra aussi rapprocher de celle-ci la scandaleuse visite de M.Macron en Algérie accusant la colonisation de crime et de barbarie et oubliant que la fin de l’Algérie française a été la fin de la diversité dans ce pays. Non seulement les colons chrétiens ont été chassés, mais aussi les juifs, présents depuis des siècles. Le problème n’est pas celui de la colonisation, mais celui de la tendance totalitaire de l’islam lorsqu’il refuse le maintien d’une présence différente, fût-elle antérieure à son arrivée ! Chaque fois que nous faisons reculer cette tendance nous aidons la religion musulmane à évoluer positivement. En se trompant de priorité, M. Macron a dit à quel camp il appartenait, et ce n’est pas celui de la France, ni même celui de la démocratie !

Voir en ligne : http://www.christianvanneste.fr/201...

Navigation