Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

SURPLACE

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Déboulant tout à coup et on ne sait pas d’où,
Il arrive penché et toujours cahotant,
Visage calciné comme de l’amadou,
Zigzagant en chemin et toujours hésitant.

Il arrive, on le sait, reconnu de bien loin,
Flageolant sur ses pieds et tout prêt de tomber,
L’œil fixé sur le cap comme un vrai malouin,
En tanguant sur la vague et le torse bombé.

Il se veut dégagé, il est comme plombé,
Trop lourdaud pour n’être que celui qu’il voudrait :
Il lui faut s’amincir de tout son enrobé,
L’ubac étant toujours l’opposé de l’adret.

Et le voilà allant toujours à l’aventure,
Trouvant sur son parcours encore plus d’obstacles,
Mais quoi ! Le saut de haies n’a rien d’une aperture,
Et n’en reste pas moins comique le spectacle.

Cinq ans d’allers-retours et toujours du surplace !
Jamais un président n’a fait tant de chemin
Sans avancer d’un pas sur ses patins à glace :
On aura toujours eu les mêmes lendemains. (17/10/16)

Navigation