Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Question écrite n° 100272 de Monsieur Jacques CRESTA publiée au JO du 1er novembre 2016

, par  Serge AMORICH , popularité : 1%

Question N° 100272 de Monsieur Jacques CRESTA (Socialiste, écologiste et républicain – Pyrénées-Orientales) publiée au JO le 01/11/2016

Monsieur Jacques CRESTA attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, sur la question des harkis. Le président de la République, à l’occasion de la journée nationale d’hommage aux harkis, a reconnu les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, tant pour les massacres de ceux restés en Algérie que pour les conditions inhumaines de ceux qui ont été accueillis sur le territoire français. Cette prise de position courageuse en un lieu symbolique, la cour des Invalides, a été tout particulièrement appréciée par l’ensemble de la population harkie et leurs représentants au plan national. Le département des Pyrénées-Orientales est intimement lié à cette question car il a accueilli au camp de Rivesaltes de nombreuses familles de harkis qui ont été « parquées » là durant de trop nombreuses années. En hommage à ces femmes, ces hommes et ces enfants, le conseil régional a érigé un mémorial, projet porté avec les associations harkies tant au niveau local que national depuis 1998, que le Premier ministre a eu l’occasion de visiter lors de son inauguration. En tant que parlementaire des Pyrénées-Orientales, le député n’a cessé dès janvier 2013 (QE 15 244), d’appeler à une telle reconnaissance, fort attendue par les harkis et leurs familles depuis 54 ans. Il souhaiterait connaître les mesures que compte prendre le Gouvernement afin de faire suite à la reconnaissance de la responsabilité de l’État français sur la question des harkis.

Je remercie Monsieur le Député d’avoir posé cette question très importante pour la communauté rapatriée.

Serge AMORICH

Navigation