Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. Cela ne change rien aux pratiques antérieures de NotreJournal qui n’a jamais diffusé à quiconque, pour quelque motif que ce soit, la moindre donnée vous concernant. Dans le cas des publicités (pour les non soutiens) celles çi devraient normalement vous présenter des avertissements. En cas de manquement merci de prévenir le webmaster.

POUR FILLON

, par  Ali BouBou , popularité : 2%

Il faut beaucoup de haine pour détruire un homme :
Ce châtiment vient-il d’une saine justice ?
Jamais, je sais, mais de quelque vindicte en somme,
Nourrie et d’aversion et d’arguments factices.

Le Christ fut crucifié par une populace
Que le verbe d’amour ne pouvait pas toucher :
C’est de mœurs dépravées qu’elle n’était point lasse :
Point n’était question de devoir s’en détacher.

La justice d’autant n’a jamais condamné
Ni pour ses reniements, ni pour ses trahisons
Le grand Charles, charlot toujours enluminé
D’une aura usurpée de galons sans raison.

Notre dite justice est armée de son glaive :
Elle use de balance avec ses "petit pois",
Apte à ce que l’un de ses plateaux se soulève
Pour que le second puisse crouler sous le poids.

Ce traquenard scabreux, ce traquenard honteux
Rebondira sur ceux qui l’ont commandité
Et les commanditaires se feront péteux
Lorsqu’on découvrira de tous l’identité. (30/01/17)

Navigation