Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

PÉNÉLOPE

, par  Ali BouBou , popularité : 2%

Elle a le port altier de ces reines d’antan
Et sur elle n’a point de prise tout ce temps
Passé à ne subir qu’un venin dégoûtant
De ce canard boiteux sans cesse caquetant.

Elle a la mine triste de ce qu’elle attend
De cet outrecuidant tirant à bout portant,
Mais le regard est clair et se fait résistant
Face aux pièges tendus toujours plus insultants.

Son équanimité, inexorablement,
Se fait rempart contre ceux qui, perfidement,
Tentent de la détruire inexorablement
Par tous les coups portés ignominieusement.

Elle tisse et retisse un fil de l’écheveau
Qui la reconduira, sautant le caniveaux,
Près de l’homme d’État que demeure Fillon,
Traçant tout devant lui le tout dernier sillon.

La toile qu’elle tisse y verra bien sa fin :
Ulysse sera là, jetant les aigrefins
Dans les miasmes putrides d’où ils ont surgi,
Le canard confiné avec les sans-logis. (15/02/17)

Navigation