Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Nationalisation temporaire du chantier STX.

, par  Aymeric Chauprade , popularité : 2%
Cet article provient d'une source externe à NJ

Communiqué d’Aymeric Chauprade, député français au Parlement européen. Nationalisation temporaire du chantier STX.

Avec la décision de nationaliser temporairement le chantier STX, le gouvernement a pris une bonne décision que j’appelais de mes voeux depuis plus de deux ans : celle d’éviter un bradage de cet outil industriel exceptionnel car unique en Europe ; néanmoins, l’annonce de la reprise des négociations la semaine prochaine à Rome laisse planer le doute sur les réelles intentions du gouvernement. 

Derrière l’effet d’annonce, en effet, la poursuite des discussions avec le gouvernement italien et le chantier Fincantieri, peut encore réserver de mauvaises surprises : une gouvernance bancale avec Fincantieri, source de heurts futurs, une alliance entre Naval group et Fincantieri pour créer l’airbus de la mer, fusion des chantiers qui n’aura aucune valeur ajoutée pour la France, surtout au moment où le chantier italien a reçu l’acompte de son contrat naval au Qatar où il était en concurrence frontale avec l’ex-DCNS, mais qui aboutira aux mêmes résultats qu’Airbus : une gouvernance faussement paritaire, source de frictions sans fin, des menaces sur la technologie française et, à terme, sur les emplois hautement qualifiés de Naval group. 

La nationalisation temporaire doit au contraire rebattre les cartes pour consolider la filière de la construction navale en France autour de champions nationaux et des autres chantiers français (Piriou, les CMN), pilotée par un ministère de la mer dont je souhaite la création pour encourager l’économie maritime, gisement de croissance pour la France.

Voir en ligne : https://www.aymericchauprade.com/na...

Navigation