NADAL

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Il est le picador, il est le matador,
Il est aussi taureau sur la terre de Sienne
Dans ses rites pieux il plante le décor
Et son œil d’aigle noir jauge toute l’arène.

Bouteilles bien rangées, raquettes disposées,
Le sourcil savamment à demi renfrogné,
Le regard planté en banderille aiguisée
Il a sur l’adversaire un match déjà gagné.

Le short bien ajusté le serre au creux des fesses
Il tente sans succès de lui donner du mou
Avant chaque service où l’adversaire stresse
De ne plus savoir où pourra toucher le coup.

Il est taureau fonçant, matador flamboyant
Il assène les coups, virevolte et s’envole,
Il maîtrise l’espace et l’avale en courant
Dans une corrida qu’il fait devenir folle.

Serviette dépliée comme une muleta,
Il s’essuie d’un revers et pressé d’en finir,
Sert la dernière fois pour clore la fiesta
Et triompher encor sans jamais défaillir.

Un peu gamin quand même et si doué Nadal,
Vainqueur par discipline si bien aboutie
Il est au tennis ce qu’est au rugby Chabal
Avec bien du panache et tout en modestie. (8/06/2008)

Navigation