Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

MACRON

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Il a le regard clair d’un gentil jouvenceau,
Il plaît aux dames qui portent en bandoulière
Un cœur par trop meurtri de quelques vieux pourceaux,
Qui les ont bien traitées de façon cavalière.

Il se donne l’allure d’un Grand qu’il n’est pas,
Ayant bien fréquenté des fortunes banquières,
D’aucun se glissent donc derrière tous ses pas :
Il attend, il est là, pour que tous le requièrent.

La démarche se veut désormais aérienne,
Mais la souplesse manque à sa frêle ossature :
Il porte en lui cette tragédie wagnérienne
Par laquelle un combat devient déconfiture.

Il ne fait pas le poids : Macron disparaîtra
Et comme il est venu, aux limbes de l’oubli…
Qu’il psalmodie toujours quelques fades mantras,
Nos pauvres vieilles rejoindront l’ordre établi.

Macron n’aura été qu’une étoile filante,
Ne laissant dans le ciel qu’une trace éphémère :
De la Finance on le verra, moins désolante,
Vêtir son vieil habit et pleurant ses chimères. (29/01/17)

Navigation