Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

Le combat de la MACTA

, par  lesamisdegg , popularité : 2%
Cet article provient d'une source externe à NJ

Le Combat de la Macta

27 06 1835

27 06 1835

oranie 1835 se déroule du 26 au 27 juin 1835 dans la forêt de Mouley-Ismaël, près de l’oued Sig et oppose les forces françaises aidées par deux tribus, Douair et Sméla, aux Arabes qui disposent de 8 000 cavaliers et 4 000 fantassins.

Ne pouvant plus résister aux assauts arabes, les hommes du général Trézel battent en retraite le 26 juin. Un second repli est également amorcé à Arzew, mais les forces de Trézel sont prises de vitesse. Les cavaliers arabes, qui sont plus rapides, plus mobiles et surtout plus nombreux, bloquent les Français au défilé de la Macta. La Légion étrangère réussit à contenir l’ennemi et à le repousser, mais les Arabes poursuivent leurs attaques.

Le lendemain, 27juin, ils tendent une embuscade dans le marais de la Macta, formé par le confluent de deux cours d’eau : le Sig et l’Habra, entre la rivière et la forêt. Les lourds chariots du convoi sont éventrés et les blessés de la veille égorgés, tandis que les troupes d’escorte sont anéanties. Une nouvelle intervention des légionnaires est décisive : la colonne est dégagée et la voie libre vers Arzew, mais l’attaque des cavaliers arabes coûtent cher aux forces françaises. Ces dernières déplorent la perte de 52 tués et 189 blessés.

En novembre 1837 quelque temps après le Combat du Sig, les soldats noirs (tribus Douair et Sméla) hommes et femmes, bien que noirs, étaient considérés comme des prisonniers échangeables en tant que personnes par l’armée française, alors qu’ils étaient considérés comme des biens matériels par les musulmans.

Voir en ligne : http://lesamisdalgerianie.unblog.fr...

Navigation