LES LOUPS

, par  Ali BouBou , popularité : 3%

Quand le loup sort du bois, la meute alors le suit,
Le hurlement de l’un, le suivant le poursuit,
Et chacun à son tour toujours plus l’amplifie,
En un chapelet d’immonde télégraphie.

On voit dans les débats surgir le premier loup,
Les crocs tout prêts à mordre et déjà bien jaloux
De celui qui le suit d’un air plus conquérant,
Pour que le précédent rentre enfin dans le rang.

La prise de parole se fait crescendo :
On assène les coups sans un ritardando,
Impatients, ils viennent souvent ab absurdo,
Il faut les hurler toujours plus rinforzando.

Les loups s’associent pour mieux fondre sur leur proie,
Malheur à qui reste coincé trop à l’étroit :
Il sera balayé et cloué sur la croix
Sans aucune défense d’ailleurs de surcroît.

Les loups ont tôt fait de se dévorer entre eux,
Et l’œil du vaincu se fait très vite vitreux :
Partie abandonnée et le souffle épuisé,
Queue entre les pattes, et ridiculisé. (5/04/17)

Navigation