Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

LE CARE*

, par  Ali BouBou , popularité : 2%

Le coup passa si près que mon chapeau tomba :
De sa semonce enfin Martine avait brisé
Les tabous d’un passé où s’était enlisé
Ce parti qui cherchait la reine du sabbat.

Elle apparut vaillante et comme transcendée,
On eût dit une vierge en rose épanouie,
Bien que son embonpoint ne l’eût point réjouie,
Elle montait au front, de son "care", bardée.

De cette société fourbue la finitude,
Les combats incessants, les guerres intestines,
Tout ça c’était fini, déclamait la Martine :
"Le moment est venu de la fraternitude."

La tempête enclenchée par cette prophétie
Fit s’envoler plus loin mon chapeau fort marri,
Le vent du renouveau chassait tout le pourri
D’un monde sclérosé de par son inertie…

Je tombai à genoux, non certes pour prier,
Mais pour bien retenir mon chapeau s’échappant.
Un effroyable bruit boucha mes deux tympans :
La baudruche éclatée, les rêves foudroyés ! (26/05/10)

* cf. Martine Aubry : sorte de soin mutuel

Navigation