Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. Cela ne change rien aux pratiques antérieures de NotreJournal qui n’a jamais diffusé à quiconque, pour quelque motif que ce soit, la moindre donnée vous concernant. Dans le cas des publicités (pour les non soutiens) celles çi devraient normalement vous présenter des avertissements. En cas de manquement merci de prévenir le webmaster.

LA FAUTE

, par  Ali BouBou , popularité : 3%

On ne meurt pas couché, il faut mourir debout,
Même lorsque l’on ne peut joindre les deux bouts :
Attendre couché la mort c’est se résigner
Quand le dernier combat, debout, peut se gagner.

Quand le dernier espoir semble s’être envolé,
Que les démons s’agitent et sans reculer,
Il nous faut du courage en fourbissant nos armes
Qui pourront éviter nos impuissantes larmes.

On peut voir en la mort une ultime espérance,
Celle d’escamoter nos dernières errances,
Mais reviendront toujours de notre déshérence
Les fantômes nourris de leur intempérance.

La vie demeurera un combat au long cours,
En chaque pas renaît la trame du parcours :
La faute est éternelle et ne s’efface pas
Et c’est toujours bien elle qui conduit nos pas.

Repentir et remords taraudent notre esprit,
On ne rachète rien, jamais, à aucun prix :
La trace indélébile d’un fer bien rougi
En demeure toujours un témoin élargi. (12/06/17)

Navigation