Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

JOUVENCE

, par  Ali BouBou , popularité : 2%

La mémoire défaille au soir de notre vie,
On s’y accroche alors qu’on croit qu’on en survit,
Mais le temps s’efface de tout notre passé,
Irréversiblement et toujours plus pressé.

On cherche un repère pour mieux se situer :
L’événement pourra se reconstituer,
De cercles concentriques cernés dans l’étau
Il devra ressurgir, certes plus ou moins tôt.

La mémoire exerce son travail de recherche
Sans vraiment bien savoir toujours ce qu’elle cherche…
Et inopinément la cible se décale
Et c’est plutôt ici que là qu’elle se cale.

Déferle la trombe en cascade continue
De douces souvenances qu’un filtre atténue :
On ne le savait plus, elles se régénèrent,
Revenues toutes en file processionnaire.

La vieillesse se complaît en cette jouvence
Raccrochée au passé qui n’est plus que mouvance…
Mais on n’est jamais sûr de la fidélité
Des images reçues d’une autre éternité. (20/04/17)

Navigation