JE VOUDRAIS TANT

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Je voudrais tant que tu entendes
La grande voix qui se lamente,
Voix de la mer qui nous sépare
Et qui te dit mon désespoir.

Je voudrais tant que près de toi
Sourde une source de lumière
Qui me rappelle sans cesse à toi
Et te murmure ma prière

Je voudrais pour tes yeux la plaine
Un horizon plein de langueur
Qui te crie l’amère douceur
De mon amour et de ma peine.

Je voudrais pour tes mains des fleurs
Qui te rappellent ton bonheur
Que tu prenais dans mes deux bras
… Un petit sentier pour tes pas

Un sentier qui irait cacher
Tes regrets dans une forêt
Autour de toi une clairière
Des plages d’ombre et de lumière

Je voudrais que dans ton silence
Des souvenirs reviennent vivre
Et rendent lourde mon absence
… Que de ma passion tu t’enivres.

Je voudrais tant que tu entendes
Tout près de toi une colombe
Et qu’elle t’apporte en une offrande
Mon fol amour jusqu’à la tombe

Je voudrais tant que les clochers
Te hurlent toute ma détresse
Et que les fleurs de ces rochers
Te disent toute ma tendresse

Je voudrais que mes mains te tissent
Un nid d’amour et de merveilles
Et que tu boives à ce calice
Un bonheur sans autre pareil. (13/01/65)

Navigation