Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

INFO 651 TIZI

, par  Jean Claude ROSSO , popularité : 1%

Bonjour.

Merci de bien vouloir différer vos messages car absent du 11 au 17 octobre 2017 inclus. Les diffusions reprendront dès mon retour. A bientôt…

AU MENU DU JOUR - VOUS PROPOSE :
—Un PDF concernant l’INFO 652 relative au village de TIZI (département de MOSTAGANEM)

Dans l’Ouest algérien, le village de TIZI, culminant à 453 mètres d’altitude, se situe à environ 80 km au Sud-est d’Oran et à 11 km au Sud-ouest de MASCARA par la RN 7.

THIZI en langue berbère signifie « le col » mais sa véritable orthographe serait TIZI.

Les hautes plaines d’Oranie dont celle de MASCARA, qui avait été le centre de la résistance arabe, fut cultivée dès 1841 ; mais la véritable colonisation avec son exploitation agricole ne commença qu’après 1870. Cette année là fut créé PALIKAO, puis vinrent, en 1873, FEKAN, TRARIA et FRANCHETTI, en 1874, FROHA, en 1875, MAOUSSA, en 1878, AÏN FARES, THIERSVILLE, CHARRIER et en 1879 MATEMORE ET TIZI.

C’est la construction du chemin de fer d’ARZEW à SAÏDA qui a été la cause déterminante de la création de TIZI. Sans cette circonstance, le projet serait peut-être resté enseveli dans les cartons de l’Administration et n’aurait jamais vu le jour.

Le village avait été imaginé, au départ, au col de l’AÏN-THIZY, là où existait la ferme LOUP en 1962. Il a donc été installé dans la plaine d’EGHRIS qu’empruntait la voie ferrée unique à écartement étroit (1 mètre) reliant ORAN à COLOMB-BECHAR et KENADSA.

La création du centre de TIZI s’est faite après de nombreuses démarches, par décret du Gouverneur Général en date du 25 Septembre 1879, et après une nette "résistance" des habitants de MASCARA.

Les terres sont presque entièrement défrichées et très propres à la culture de la vigne et des céréales. Par sa situation, ce centre sera à la fois agricole et commercial. Il existe déjà sur ce point et aux environs un certain nombre de propriétés appartenant à des Européens. Son territoire aura une contenance de 1 850 hectares, qui sera divisée en 30 lots de village, 3 lots de fermes ainsi que 30 lots réservés à des industriels ou pour des besoins ultérieurs.

Nos aïeux n’ont pas dû avoir la vie simple pour CREER, METTRE EN VALEUR, SUBIR les conditions climatiques et les maladies ; certains métropolitains auraient sans doute une autre opinion des COLONS en prenant connaissance des conditions dans lesquelles tout cela a été fait, y compris les "expropriations" des autochtones , au sujet desquelles il existe quelques documents précis, parfois succulents, sur les tractations avec l’administration, les marchandages pour des "pâturages" dont il était parfois délicat de savoir à qui ils appartenaient vraiment.

TIZI était un petit village et sa population s’évaluait à environ 400 habitants.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture du document transmis.

BONNE JOURNEE A TOUS
Jean-Claude ROSSO

Navigation