Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

INFO 651 SAINT-CHARLES

, par  Jean Claude ROSSO , popularité : 1%

AU MENU DU JOUR , VOUS PROPOSE :

Bonjour.

— Un PDF concernant l’INFO 651 relative au village de SAINT-CHARLES (département de CONSTANTINE)

Dans l’Est algérien, la localité de SAINT-CHARLES est située à 17 km au Sud de PHILIPPEVILLE et à 67 Km de CONSTANTINE son chef lieu de département.

A la tête d’une expédition partie de BÔNE, le général VALEE prit CONSTANTINE le 13 octobre 1837. Dès lors la nécessité de mettre cette ville en communication avec la mer, par la voie la plus courte, se fit immédiatement sentir. Le 7 octobre 1838 il fondait PHILIPPEVILLE près de l’emplacement de l’ancienne RUSICADA. En 1841, la banlieue de PHILIPPEVILLE reçut des colons agricoles (65O en 1851).

En 1844 furent créés les villages de VALEE, DAMREMONT, SAINT ANTOINE, EL ARROUCH et en 1847 SAINT CHARLES. Ce denier centre est créé par le colonel BARTHELELMY, dès 1846, sur un territoire de 12 000 hectares. Le village de l’Oued ZERGA reçoit le nom de SAINT-CHARLES à sa création officielle par ordonnance royale en date du 6 avril 1847.

Dès la création du village, 30 familles obtinrent des concessions ; le plus grand nombre de 9 à 11 hectares de terres déjà défrichées par les tribus indigènes, 4 concessions de 60 hectares et 2 de 200 hectares. 21 de ces concessionnaires sont des cultivateurs, 9 sont des militaires retraités.

Installées en 1850, quelques années après, ces familles avaient presque totalement disparues ; quelques colons moururent avant d’avoir creusé un seul sillon avec leur charrue. Jusqu’en 1857, les concessions passent en plusieurs mains.

C’est à cette époque qu’une communauté anabaptiste alsacienne est transplantée à SAINT-CHARLES. Le rapport sur la colonisation mentionne que « les anabaptistes qui figurent sur le dénombrement quinquennal habitent la commune depuis quatre ans environ. Je n’ai qu’à me louer de leur conduite morale et religieuse - dit le Gouverneur. - ils sont français. Comme occupation ils se livrent à la culture avec beaucoup d’entendement et de soins. »

SAINT-CHARLES, maintenant un village très salubre, est érigé en Commune de plein exercice le 28 Août 1861. Cette région est devenue l’une des plus riches de l’arrondissement. De très grands domaines complantés en vignes donnent un vin excellent et réputé. De belles orangeries s’étendent sur les deux bords du SAF-SAF où elles puisent pendant l’été, l’eau nécessaire aux arrosages…

En 1955, où il eut à souffrir des émeutes du 20 Août, SAINT CHARLES avait 1 537 habitants dont 294 Européens.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture du document transmis.

BONNE JOURNEE A TOUS
Jean-Claude ROSSO

Navigation