Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

INFO 640 FRANCIS GARNIER 1ère partie

, par  Jean Claude ROSSO , popularité : 1%

AU MENU DU JOUR :

VOUS PROPOSE :

Un PDF : concernant l’INFO 640 relative au centre de FRANCIS-GARNIER (département Orléansville).

Il s’agit de la première partie car, eu égard à l’importance du dossier présenté, il a été nécessaire de le scinder. La seconde partie vous sera adressé la semaine prochaine. Ces dossiers ont été réalisés avec la participation active de la famille BORTOLOTTI et notamment Geneviève TRONCY BORTOLOTTI que je remercie tout particulièrement.

Dans la région de TENES, à l’Ouest d’ALGER (à 170 Km), se situe la localité de FRANCIS GARNIER à 16 km à l’ouest de DUPLEIX, et à 95 Km au Nord-est d’ORLEANSVILLE, son chef lieu de département.

Initialement appelé BENI HAOUA qui tient son nom de la tribu berbère qui l’habite. La langue berbère est très vivante dans la région.

BENI HAOUA est connue pour sa plage, son port et le sanctuaire de Yemma (maman) BINETTE, survivante du naufrage du BANEL avec d’autres nonnes hollandaises.

En janvier 1802, au cours d’une tempête qui dura plusieurs jours, un vaisseau français « Le BANEL », superbe Trois-mâts, qui transportait des troupes à SAINT DOMINGUES (Caraïbes), où le frère du Premier Consul se trouvait en difficulté, fit naufrage au large de la côte africaine, dans la baie de SOUHALIAS, entre le cap TENES et BENI HAOUA. Des passagers furent en partie massacrés par des hordes de pillards, une autre grande partie dépouillée et mises aux fers dans les prisons du bey d’ORAN. Bonaparte et son ministre exigèrent leurs libérations ; c’est ainsi que les trois quart des passagers ont été, par la suite libérés, rapatriés en France.

Mais les ‘’ religieuses ’’ sont restées dans la tribu et des enfants blonds naquirent. L’une d’elle, infirmière, sut se faire respecter et devint Yemma BINNETTE.

Le centre de population de BENI HAOUA créé par décision préfectorale du 4 juin 1896, est nommé FRANCIS-GARNIER par décision du gouverneur général du 7 juillet 1913 (officialisée par décret du 28 décembre 1915).

Marie Joseph François GARNIER dit FRANCIS GARNIER est né à Saint-Étienne le 25 juillet 1839 et mort au cours d’un combat entre sa troupe et des irréguliers chinois, les « Pavillons noirs », à Hanoï, le 21 décembre 1873. C’était un Officier de marine, administrateur colonial et explorateur français.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture du document transmis.

BONNE JOURNEE A TOUS.
Jean Claude ROSSO

Navigation