Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

HOMMAGE

, par  Ali BouBou , popularité : 2%

Il me faudrait des mots comme de longs couteaux
Pour trancher la gorge de tous ces grands salauds,
Éventrer la bedaine de ces gras muphtis
Qui prêchent la violence et haine d’abrutis.

Il me faudrait des mots qui tracent dans le ciel
Comme des javelots tout ce que j’ai de fiel
Et cingler tout là-bas au fond de leurs repaires
Ceux qui prônent le meurtre en unique repère.

Mais il me faut aussi des mots d’apaisement
Pour ceux qui ont souffert et désespérément
Cherchent en leur mémoire et dernier souvenir
La trace d’un instant en autre devenir.

Et il me faut aussi, pour calmer la douleur,
Des mots de compassion épongeant le malheur
De résurgence de ce passé trop présent
Qu’on ne peut oublier, toujours paralysant.

De quatre-vingt-six morts rien ne peut s’oublier :
Un camion fou lancé ce quatorze juillet
Au nom d’Allah sur la foule se promenant…
Les mots se tairaient-ils au vent tourbillonnant ? (14/07/17)

Navigation